La célébration des 100 ans Amadou-Mahtar M’Bow,

Avec l’APS • La célébration, ce samedi, des 100 ans de l’ancien Directeur général de l’UNESCO, Amadou-Mahtar M’Bow, est au menu des quotidiens reçus à l’Agence de presse sénégalaise (APS).

Né le 20 mars 1921 à Dakar, Amadou-Mahtar M’Bow, qui fête ses 100 ans ce samedi, a été ministre de l’Éducation nationale, de la Culture, de la Jeunesse et des Sports. Il a aussi été le premier noir à occuper le poste de directeur général de l’UNESCO.

Mbow a présidé en juin 2008 les Assises nationales du Sénégal ainsi que la Commission Nationale de Réformes des Institutions (CNRI).

’’Cent ans, ça se fête ! D’autant plus que cela n’arrive pas toujours chez les mortels que nous sommes ! A ce propos, le Sénégal veut célébrer avec faste le centenaire d’Amadou-Mahtar M’Bow l’un de ses plus illustres fils dont la vie, riche et jalonnée de succès, enjambe avec brio les 20e et 21e siècles’’, écrit Le Soleil.

Selon Lii quotidien Amadou-Mahtar M’Bow est ‘’un homme d’idées et de combats’’. Le journal rappelle qu’en 2008, ‘’alors qu’il jouissait d’une retraite bien méritée, M. Mbow a été sollicité pour présider les assises nationales’’, ces concertations initiées par l’opposition sénégalaise.

’Au service de son pays et de l’humain, il a été presque de tous les combats démocratiques ’’, note le quotidien Enquête qui affiche à sa Une : ‘’Une vie de combats’’.

’Au service de son pays et de l’humain, il a été presque de tous les combats démocratiques. D’abord contre le nazisme, ensuite pour l’indépendance des pays d’Afrique, plus tard contre la détérioration des termes de l’échange, la monopolisation des flux d’information par le Nord’’, explique le journal.

Parlant des cent ans de Amadou-Mahtar M’Bow, L’As titre : ‘’Un siècle d’une vie bien remplie’’.

« Mbow, 100 vies !’’, s’exclame à sa Une Le Quotidien qui écrit : ’’C’est un homme qui n’a jamais manqué de mettre le curseur de son engagement sur les enjeux essentiels à l’épanouissement humain. »

« Au crépuscule de sa vie (87 ans), il a été le moteur de son pays. Coordonnateur des Assises nationales, dont il est la caution morale, président du Comité national de réforme des institutions (CNRI), M. Mbow a offert son expérience et ses aptitudes professionnelles à son pays » souligne la publication.

Sud Quotidien salue pour sa part, ‘’un trésor humain vivant’’. ’’Universitaire, homme politique, militant des causes de libération, de solidarité entre les peuples, de démocratie, des droits de l’homme, Amadou-Mahtar M’Bow aura marqué des générations’’, écrit Sud.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.