Drogba & Eto’o soutiennent le Vélib ivoirien

Didier Drogba et Samuel Eto’o font partie des partenaires qui ont décidé d’accompagner le projet Vélib  en Côte d’Ivoire.

 

500 vélos disponibles dans le campus de l’Université Houphouët-Boigny d’Abidjan, tel est le pari d’Andy Costa, initiateur du projet Vélib à travers son ONG My Dream For Africa, créée en 2010. L’entrepreneur vert a reçu le soutien de nombreux partenaires, dont les deux stars du football africains : le Camerounais Samuel Eto’o et l’Ivoirien Didier Drogba (Fondation Didier Drogba). Le groupe Magic System (Fondation du même nom), le PNUD et SMOOV, entreprise qui a contribué au lancement de Vélib Paris, font parties de cette aventure qui ciblent 50 000 étudiants dans sa phase de lancement.

Drogba & Eto’o soutiennent le Vélib ivoirien, Information Afrique Kirinapost

Andy-Costa l’entrepreneur vert

Pour Andy Costa, il s’agit à terme d’équiper toutes les universités africaines de Vélib. C’est un projet important qui vise à lutter contre le réchauffement climatique et promouvoir le transport vert. Costa se veut l’ambassadeur de cette cause et plaide depuis 8 ans en faveur de l’utilisation de moyens de transport non-polluants. À la COP 23 de Bonn en Allemagne, lors du sommet Union-Africaine/Union Européenne, à toutes les rencontres importantes sur le climat, l’entrepreneur s’ y est rendu pour vendre son idée de Vélib sur les universités africaines.

Désormais, sur 200 hectares (Université Houphouët-Boigny) on peut se déplacer en Vélib. L’idée est de familiariser d’abord les Ivoiriens au vélo.

« Le vélo est assez mal vu en Côte d’Ivoire, réduit au statut de bon cadeau de noël pour les enfants et déconsidéré en tant que moyen de déplacement ou de loisir. Or ses avantages pour un pays comme le nôtre sont multiples », explique Andy Costa.

Afin de réussir son pari, l’entrepreneur multiplie les initiatives. Salon du vélo, émissions dans les médias, présence sur les réseaux sociaux, rien n’est laissé au hasard pour sensibiliser les Ivoiriens aux avantages du vélo.

 

 

Crédits : magazine.inafrik.com & Jeune Afrique (UNE)

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.