Un ACCÉLÉRATEUR DE STAR-TUP sélectionne cinq entreprises sénégalaises

Cinq jeunes entrepreneurs vont intégrer, à partir de ce mois de janvier, l’accélérateur de start-up du Sénégal, pour une durée de six mois, informe l’APS.
Sélectionnés dans le cadre du Sénégal Start-Up Accelerator, initié par le Centre d’innovation de Kosmos, en partenariat avec Energy Reach for Change, cinq jeunes entrepreneurs vont participer à des sessions de formations individuelles et de groupes avec des experts, des visites guidées et un mentorat professionnel.
L’incubateur recherche de jeunes entrepreneurs sénégalais avec des idées innovantes, qui pourraient relever les défis auxquels les secteurs de l’agriculture et de la pêche sont confrontés. C’est suite à un large processus de sélection, comprenant des entretiens, un jury d’évaluation, un « bootcamp » intensif de deux jours et une vérification des antécédents, que les lauréats ont été choisis.

Les cinq entrepreneurs lauréats sont : Mouhamadou Lamine Kebe ,de « Tool bi », dont l’innovation a pour objectif de faciliter l’irrigation et d’améliorer les rendements agricoles ; Mame Diarra Sarr, de « Fraisen / Waalu Ma Aagri », qui a mis au point un moyen efficace de produire des fraises biologiques au Sénégal à un coût abordable.

Il y a également Abdourahmane Diop, de « Jappandil », qui a mis au point une plate-forme mettant en relation les agriculteurs avec des experts agricoles qualifiés pour améliorer les pratiques agricoles.
Aliou Diallo, de « Senphytomed », s’emploie de son côté à améliorer l’accès aux produits à base de plantes et aux remèdes naturels, tout en réinvestissant dans la conservation des plantes médicinales, tandis qu’Arfang Mafoudji Sonko, de « Senbioagro », voudrait promouvoir la transformation des produits locaux en prenant en compte la protection de l’environnement et la création d’emplois.
A la fin de la période d’incubation, ces start-ups, outre le million de francs CFA qu’elles recevront,  apprendront tout sur la manière de développer les profils de clients. Elles sauront analyser la concurrence et créer une feuille de route pour les produits. Elles seront capables enfin, de développer un modèle de revenus durables pour leur entreprise.
Crédits: kosmosinnovationcenter
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *