Dette africaine envers la Chine : Pékin pas inquiet

La Chine n’est pas inquiète pour la dette à son égard. C’est le Ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, qui l’a indiqué à son arrivée jeudi en Ethiopie, première étape d’une tournée dans quatre pays africains.

 

Le niveau d’endettement de certains pays africains inquiète les observateurs. La Chine, l’un des principaux créanciers du continent, n’est pas pour autant inquiète. Le Chef de la diplomatie de Pékin a évacué les inquiétudes.

« De manière générale, la dette en Afrique est une problématique qui dure depuis longtemps et est un produit de l’histoire. Elle n’est pas apparue aujourd’hui, et elle encore moins provoquée par la Chine », a défendu le Ministre au micro de l’AFP, qui relaye l’information.

Il faut dire que la Chine a énormément investi ces dernières années dans des projets d’infrastructures sur le continent africain. Dans ce domaine précis d’ailleurs, Pékin est le principal bailleur bilatéral en Afrique.

L’investissement étranger chinois en Afrique sub-saharienne s’est élevé à 298 Milliards de dollars entre 2005 et 2018, selon le groupe de réflexion American Enterprise Institute (AEI).

Pour le diplomate, qui visitera le Sénégal, le Burkina Faso et la Gambie, la Chine veut « répondre présente » à chaque fois qu’un pays africain la sollicite.

« Même si nous savons qu’en terme de financement, certains pays africains ont rencontré des difficultés, en tant que bon ami et frère de l’Afrique, nous devons faire un geste quand le continent a besoin », a expliqué Wang Yi au cours d’une conférence de presse.

 

 

Crédits: speedresa.com

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.