FCFA: « Des économistes ont déjà travaillé sur des options de sortie » (Felwine Sarr)

L’économiste Felwine Sarr a répondu, lors d’une conférence organisée par le site d’info Mediapart, à quelques questions du public, notamment sur le FCFA. Morceaux choisis…

 

« En ce qui concerne le Franc CFA, les économistes, lorsqu’ils raisonnent dans le champ de l’économie pure et font abstraction des autres dimensions de la question, se demandent si les avantages surpassent les inconvénients ou vice-versa. C’est la question de l’arbitrage. On pense majoritairement, chez les économistes africains, que les inconvénients surpassent les avantages (….) »

« Le FCFA est une monnaie stable, il n’y a pas de crise de change, il n’y a pas d’inflation. C’est vrai et ces arguments sont brandis par les partisans du statu quo. Par contre, ce qu’il faut savoir, c’est  qu’à l’arrivée, cette stabilité n’a pas produit plus de croissance qu’en zone hors FCFA. »

« Nous n’avons pas de politique monétaire autonome. Elle ne bouge pas parce qu’elle défend la valeur de la parité. On ne relance pas, on n’injecte pas… Les taux d’intérêts qui baissent pour soutenir l’économie n’existent pas. Le FCFA est arrimé à un Euro fort ,ce qui fait que lorsqu’il s’apprécie vis à vis du dollar, le FCFA s’apprécie et nos exportations ou importations vers ces territoires se renchérissent automatiquement sans que ça soit le fait d’une compétitivité liée à nos produits. Autrement dit, si un pays FCFA vend ses produits au Japon en Yen, dès que l’Euro s’apprécie par rapport au Yen, le FCFA s’apprécie. »

« Pour mieux se défendre, l’Afrique doit d’abord se réapproprier la gouvernance de ses propres espaces et mettre en place des processus démocratiques légitimes. Seront ainsi portés au pouvoir des individus soutenus par d’importantes forces sociales, pour lesquelles ils pourront instaurer des politiques profitables. »

 » Sortir du FCFA est programmé. Elle (la sortie) doit être pensée et architecturée de manière sérieuse. Des économistes ont travaillé sur les types de sorties. Des prémisses d’une monnaie CEDEAO ont été déjà posées. Les économistes de la zone ont réfléchi à quel régime de change, à comment mettre cela en œuvre. Toutes les étapes techniques sont déjà articulées. Seule la volonté reste. »

« Le FCFA est une monnaie née de la colonialité et, du point de vue symbolique, avoir sa propre monnaie, c’est maîtriser sa politique monétaire, décider comment la mener, même en se trompant, même en faisant des erreurs, c’est être souverain, c’est être autonome. »

 

Crédits: Rwandan Stories of Change tw6

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.