Un peuple, un but, une foi

Ibrahima Khalil Touré. L’UEMOA et la CEDEAO unissent leurs forces pour empêcher que la révolution malienne aboutisse. Ce qui les gênent et leur fait peur, c’est l’unité du peuple malien autour du projet de refondation assumé par le gouvernement de transition.

Le but des sanctions est de casser cette union sacrée. Pour y parvenir , il faut priver les maliens de ressources afin de les amener à reconsidérer leur soutien à leur gouvernement.
Sachons-le, si la révolution malienne échoue à ce stade, celles du Sénégal, du Burkina et du reste de l’Afrique francophone échoueront à leur tour.Nous ne devons pas donner ce plaisir à la France.

Preparons-nous, peuples ouest africains, à répondre à cette attaque car unis, nous avons les moyens de frapper la France par le boycott de ses produits. Nous pouvons également mettre une pression politique aux valets à travers des rassemblements sur le continent et dans les pays de la diaspora.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.