Sooretul, les produits agricoles ne sont plus loin

Sooretul est l’initiative de jeunes entrepreneuses sénégalaises dont l’objectif était de créer un marché virtuel des produits locaux transformés. L’aventure commence en 2014 et connaît un succès assez rapide.

« Nous sommes parties du constat qu’au Sénégal, les structures de transformation des produits agricoles disposent de peu de moyens pour commercialiser leurs produits sur le marché local et international, et les foires sont malheureusement les seules occasions de vente à très grande échelle. Sooretul vient résoudre ce problème en donnant une grande visibilité aux produits locaux et un guichet permanent pour des commandes à grande échelle, tout en faisant la promotion de la femme dans l’agro-business », explique une des responsable de l’entreprise.

Ingénieurs de formation, les fondateurs de Sooretul, entendent valoriser le consommer local et surtout le travail des femmes, elles qui représentent plus de 40 % de la main-d’œuvre agricole sénégalaise.

Sooretul, veut dire  Ce n’est plus trop loin » en wolof. Autrement dit, les produits agricoles seront désormais à portée de main. Malgré le succès, l’initiative reste fragile. Les difficultés d’accès aux financements qui touchent les startups n’épargnent pas celles dirigées par des femmes. De plus, le faible taux de bancarisation n’aide pas, pour le moment, au développement de l’activité.

Sooretul a été primé par le Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), qui a été créé auprès de l’Autorité de régulations des  télécommunications et des postes (ARTP).

En 2016, Barack Obama, alors Président des États-Unis, avait fait un clin d’œil remarqué à Sooretul et à ses initiatrices à travers la personne de Awa Kaba, bénéficiaires du programme Mandela Washington Fellows.

« Awa a cofondé (…) une plate-forme de commerce en ligne pour aider les femmes sénégalaises à amener leurs produits, que ce soit des produits cosmétiques ou des fruits ou des confitures, dans le marché et dans le monde. Je vous remercie donc, Awa, pour le bon travail. Nous allons continuer à soutenir les entrepreneurs sociaux comme Awa Caba du Sénégal (…). Quand nos femmes réussissent, nos pays réussissent » avait lancé le chef de l’État américain.

Les trois autres co-fondateurs, ingénieurs en conception informatique tout comme Awa Kaba, sont Idrissa Diatta, Ndèye Awa Guèye et Bineta Coudy Deh.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.