Serigne Habib Sy Dabakh invite le Président Macky Sall à revenir à la raison

Le Sénégal vit des moments sombres. Et comme à chaque fois, Serigne Habib Sy ibn Abdoul Aziz Dabakh s’illustre par des positions courageuses qui invitent à la raison. Mardi soir sur Walfadjri TV, le guide religieux de Aïn-Madhy (quelques  km de Tivaouane) s’est exprimé sur la situation politico-juridique du pays en faisant part de sa conviction qu’un complot était à la base de l’affaire dite Sonko/ Adji Sarr.

« Je suis convaincu que l »affaire Sonko est un complot. J’invite donc le Président Macky Sall  à revenir à la raison et surtout à revoir son entourage. » Ses mots de Serigne Habib Sy donnent le ton d’une sortie mémorable en ces périodes troubles.

Pour le guide, la situation du Sénégal est extrêmement préoccupante en raison notamment d’une justice à deux vitesses qui crée deux catégories de citoyens. Selon lui, il est plus que temps pour que la police et la justice traitent les citoyens de façon plus impartiale et plus juste.

Poursuivant sa communication, Serigne Habib a voulu adresser un message aux députés et à tous les élus en les invitant à se souvenir de leur mission première qui est d’être des représentants exclusifs du peuple.

« Mon grand frère Moustapha Niasse, toi qui as traversé tous les pouvoirs de Senghor à Macky, je t’appelle aussi à raisonner le président de la république » a dit l’homme de Aïn-Madhy en s’adressant au président de l’assemblée nationale. À ce moment précis de son propos, à bien des égards, tous ceux qui l’écoutaient se sont souvenus du discours mémorable de son illustre père à l’endroit des parlementaires et des lois qu’ils doivent voter en ne mettant en avant que l’intérêt général.

Au cours de son intervention, le fils de Dabakh, qui dit s’exprimer uniquement comme citoyen, s’est fait également le porte-parole de beaucoup de sénégalais qui avaient voté pour le candidat Macky Sall et qui regrettent aujourd’hui leur choix de 2012.

« Si seulement on savait qu’il allait mener le pays dans cette situation, on n’aurait jamais dû voter pour lui. Encore Président revient à la raison » a-t-il martelé.

En effet, en 2012, Serigne Habib Sy toujours égal à lui-même avait pris part activement à lutte pour contre le  projet controversé de réforme constitutionnelle du President Abdoulaye Wade. On se souvient tous de ses sorties au niveau des médias à l’époque et de ses rencontres avec les acteurs politiques et de la société civile d’alors

Quoi que cette lutte pour la démocratie et l’État de droit ait abouti à l’alternance de 2012, Serigne Habib Dabakh a tenu à souligner qu’eu égard, au climat inquiétant qui prévaut dans le pays, il regrettait profondément d’avoir combattu Abdoulaye Wade.

C’est dit ! Macky Sall a réussi à faire regretter Abdoulaye Wade. Ce sentiment est partagé par bon nombre de sénégalais tant il a bafoué l’esprit du 23 juin qui était d’abord la défense de l’État de droit. Quant au Président Wade, même s’il est un politique coriace, en tant que Chef d’État, il a toujours su reculer à temps quand la paix et la stabilité du pays semblaient menacées.

Serigne Habib Sy est un des fils de El Hadj Abdoul Aziz Dabakh 3eme khalife de Seydi Hadj Malick Sy.  Spécialiste des sciences islamiques, il est un pur produit de l’école de Fass Touré et des universités marocaines. Le guide religieux, véridique et rempli d’humilité, se veut tout d’abord un citoyen modèle et un homme ouvert sur les questions du monde.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.