Lula, espoir pour le Brésil, modèle pour toute l’Afrique !

Le retour du Président Luiz Inácio Ferreira da Silva dit Lula sur la scène politique brésilienne, que d’ailleurs il n’a jamais quitté, est un signe de reconnaissance d’un peuple bien servi par un homme qu’ils ont choisi à un moment donné pour lui confier les rênes de leur pays, le Brésil.

Lula, espoir pour le Brésil, modèle pour toute l’Afrique !, Information Afrique Kirinapost

L’ex-président brésilien Lula da Silva, candidat à l’élection en octobre,

 

L’homme a marqué de son empreinte ce grand pays de 215 millions d’habitants en imposant des réformes alors considérés avant-gardistes et qui avaient pour objectif de mettre l’homme et son bien-être au centre du développement économique.

Redonner au Brésil sa souveraineté alimentaire, économique et politique. Pari qu’il a réussi en atteste la ferveur qui a accueilli, plus de deux dizaines d’années après, son retour en politique et aux élections présidentielles qui se tiendront incessamment.

Difficile de trouver parmi la classe populaire brésilienne des détracteurs de Lula grâce à son bilan élogieux quand il était Chef de l’Etat avec un programme ambitieux et inclusif. Les résultats sont plutôt très positifs : une reprise économique en 2004, augmentation de la production industrielle et baisse du chômage. Pour ses militants, les présidences de Lula à la tête du Brésil ont été justement une superposition de réussites avec des Programmes comme Fome Zero, Bolsa Familia, pharmacies populaires, cantines scolaires, aide au logement.

Il disait lors de son élection en 2003 à la tête du pays : «Nous allons créer les conditions nécessaires pour que chaque personne dans notre pays puisse manger correctement trois fois par jour, tous les jours, sans avoir besoin de l’aide de qui que ce soit. Nous devons vaincre la faim, la misère et l’exclusion sociale. C’est d’une guerre qu’il s’agit, une guerre non pour tuer, mais pour sauver des vies ». Près de dix ans plus tard, ce sont près de 30 millions de Brésiliens qui sont sortis de la faim et de la pauvreté.

Ce grand pays qui, à partir de 2003, a connu des envolées dans plusieurs domaines et qui ont servies d’exemples à beaucoup d’autres, particulièrement à ceux africains. N’oublions pas que le Brésil, dans sa partie Nord Est, ressemble fortement à des pays africains notamment les zones semi arides et que le Brésil lui-même a connu des sécheresses dévastatrices qui ont conduit à une insécurité alimentaire aiguë et une malnutrition chronique de plusieurs millions de personnes.

Lula, espoir pour le Brésil, modèle pour toute l’Afrique !, Information Afrique Kirinapost

Lula est désigné personnalité de l’année 2009 par le journal Le Monde, et dirigeant le plus influent au monde par le Time en 2010. © dernieres-nouvelles.com

 

En 2013, quand l’Union africaine convoque une réunion de haut niveau à Addis Ababa sur le renouvellement du partenariat pour une approche renforcée de l’élimination de la faim en Afrique et signe une déclaration pour éradiquer la faim sur le continent d’ici 2025, le Président Lula est présent. Son message est clair et simple : « Si le Brésil l’a fait, les pays africains peuvent le faire. Faim Zero est un bon modèle mais adaptons chaque innovation au contexte de chaque pays, à ses réalités et à ses besoins ».

La première grande leçon que les pays africains peuvent apprendre de ce grand leader, c’est que la détermination est le point de départ de toute équation et que c’est la constance et la détermination dans la quête des résultats qui fait la différence.

La deuxième autre leçon est que la politique peut se faire dans le cadre d’objectif de développement et de partage des richesses issues de ce développement, et c’est la garantie pour avoir un peuple conquis et résolument décidé à faire de vous à nouveau son chef suprême sans passer par la case du troisième mandat.

Les dernières batailles de Lula avec ses détracteurs politiques, qui lui ont couté sa candidature en 2018 avec des ennuis judiciaires à la clé, se sont soldées par des victoires qui lui permettent de revenir aujourd’hui en force. Il est libre et ses condamnations judiciaires annulées.

Le retour du Président Lula répond à un besoin de réponse à d’intense crises socio-économiques au Brésil mais également dans le monde secoué par des conflits, les impacts du changement climatique et des inégalités croissantes. Son peuple est à la quête de celui qui apportera les solutions aux problèmes aussi bien locaux qu’internationaux. Est-ce que ce cycle sera favorable à Lula ? Bénéficiera-t-il de cette percée à l’international qui avait été possible grâce à des exportations massives de matières premières notamment vers le marché chinois mais aussi russe, turc et africain ?

Les opportunités de travailler et donner des résultats semblent être présentes, post covid19, guerre en Ukraine, crise énergétique et climat ainsi que des inégalités encore plus exacerbées, le contexte très différent de celui de 2003 n’en est néanmoins pas moins extrêmement fragile. Lula est un homme de consensus, il saura bien s’entourer, pour répondre à tous ces défis et ces clignotants quasiment tous aux rouges : emploi, pauvreté, inflation, etc. Il faudra aussi des innovations majeures pour rassurer les investisseurs nationaux comme internationaux, se rapprocher davantage de l’Afrique qui au même moment lance le plus grand marché unique au monde et garder tous les partenariats possibles dans le contexte de la crise ukrainienne.

Mais surtout, Lula devra conforter la population qui le plébiscite que son retour était bien la meilleure des choses à faire pour le Brésil !

Lula, espoir pour le Brésil, modèle pour toute l’Afrique !, Information Afrique Kirinapost

«Nous allons créer les conditions nécessaires pour que chaque personne dans notre pays puisse manger correctement trois fois par jour » Lula

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.