politicien Sénégalais : Dr Jekill et Mister Hyde

Baïla N’diaye Docteur Jekill et Mister Hyde, le politicien sénégalais dans toute sa fourberie.

Remercier c’est faire acte de gratitude. Le patron qui se sépare d’un employé indélicat le remercie également . En voilà donc un mot qui veut dire tout et son contraire !!!!

C’est un cas d’énantiosémie. La langue française comporte de nombreux mots ambivalents et même plutôt ambigus. Nous pouvons rajouter à la liste sans risque de nous tromper « le politicien sénégalais », tellement la définition sied à ce dernier.

Selon qu’il est à la conquête du pouvoir ou qu’il l’exerce il tiendra des discours et aura des attitudes tellement opposés qu’on serait en droit de se demander s’il s’agit bien de la même personne !

D’une grande habileté rhétorique, ce sophiste hors-pair, digne de siéger dans les conciles, parviendra toujours à réconcilier les extrêmes et à défendre n’importe quoi par des raisonnements spécieux pour tromper et faire illusion…

Virtuose, il vous jouera la mélodie de la liberté en usant d’une très large gamme d’arguments fallacieux, partant du droit des peuples à l’autodétermination et à l’émancipation en passant par les fondamentaux de la démocratie.

Avec du trémolo dans la voix , il vous parlera d’égalité de justice et de partage, pour finir par la république des valeurs. Il se fera chantre de la morale et champion de la vertu. Il crachera sur vos ennemis avec véhémence et vous dira ce que vous voulez entendre avec des accents tellement sincères que vous lui donnerez le bon Dieu sans confession.

Il vous promettra la Lune et des lendemains qui chantent ……
C’est très logiquement donc que ces notes populistes résonnent dans les esprits des petites gens qui ploient sous la férule d’un despote, écrasées par la pauvreté, l’arrogance et les nombreuses frustrations du peuple , cette grande masse sur laquelle s’exerce le pouvoir avec toute la rigueur et le mépris de la relation qui lie le suzerain à ses vassaux.

Laissez-vous séduire et donnez lui démocratiquement le pouvoir, il ne vous le rendra plus, il le confisquera et deviendra le pire des oppresseurs. Il trichera, il s’accrochera, il s’agrippera, aidé dans sa sinistre besogne par une armada d’intellectuels de cours.

Impossible de le remercier par les urnes !!!!!!
Quoique vous fassiez, il répondra légalité quand vous lui parlerez de légitimité .
Sans doute l’ivresse du pouvoir est-elle un acide maléfique qui corrode les âmes, sinon comment le docteur Jekyll pourrait-il devenir Mister Hyde?

PS: à l’attention des élèves, quand on vous parlera d’énantiosémie, vous pourrez citer « Macky Sall » au titre de la contribution régionale et culturelle du Sénégal à la langue française.
Les règles comportent également des exceptions et il ne faut jamais se résigner, si ce n’est pas par les urnes, ce sera par la rue .

 

Crédits: news.adakar.com

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.