DE TOUT CŒUR AVEC GANA (Par Sindo)

Un malencontreux incident a l’entraînement entre deux coéquipiers et amis  ( Idrissa Gana Gueye et Kyllian Mbappé) du PSG aura donc servi de prétexte à de sordides demeurés xénophobes et racistes dans l’âme pour étaler au grand jour leur turpitudes et idioties vernaculaires sur les réseaux sociaux à l’encontre du sénégalais.

Idrissa Gana Gueye s’est fait pourrir sur les réseaux sociaux pour rien du tout à dire vrai. Malheureusement la politesse et surtout la sensibilité ne nous permets pas de rapporter ce qui a été écrit et répété à son endroit et celui de sa famille. Oui nous  en sommes là en ce XXIème siècle des réactions épidermiques dépourvues de tout logique, de toute décence et de toute mesure. Quant la dictature de l’information ou plutôt de l’intox s’installe, nul n’est épargné et tout le monde est ciblé.

Heureusement que la sois-disante civilité des temps modernes s’est momentanément faite le bouclier et l’avocat des GUEYE sinon ils auraient sûrement été voués à la potence sommaire de la part d’une bande d’imbéciles sans retenue ni cervelle, effrénés qu’ils sont  derrière leurs claviers à déverser leur biles de l’ignorance. Le danger des réseaux sociaux réside toujours sur l’impunité face à la méchanceté gratuite, au mensonge amplifié et surtout à la liberté d’expression dénuée de tout sens.

Nous ne le souhaitons point, mais à ce rythme, l’irréparable d’une vendetta ou d’un lynchage physique sont à l’orée du bois. Le foot- surtout européen – étale au grand jour des relents de racisme, d’intolérance que ses autorités compétentes (UEFA comme fédérations nationales) font semblant de tacler et d’éradiquer depuis bientôt deux décennies. Je me souviens encore de façon vivace du drame du Heysel en mai 1985 en marge de la finale de la C1 entre Liverpool et la Juventus de Turin quand la haine et la bêtise à travers le « hooliganism » s’étaient invitées dans le milieu sportif pour ternir à jamais son image.

Prenons garde de toujours vouloir balayer du revers de la main ce genre de réactions. Le milieu du foot a besoin d’être assaini de sa populace extrémiste…surtout en France, en Italie et en Espagne. Dans ce domaine, la Grande Bretagne est quand même, en avance sur ses voisins européens avec des interdictions de stades à vie par exemple.Il est temps d’agir.  Avant que l’irréparable ne soit commis ou commandité.

De tout cœur avec toi Gaïndé.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.