[AU CŒUR DE LA MUSIQUE] La pépite musicale « Merci » de NAHAM TRIO

Merci ou Jërëjëf en wolof chanson interprété par Mustafa Naham est une invitation à la concorde, à la fraternité et à la paix. La paix sans laquelle aucun projet n’est possible.

« Naham Trio se sont connus à Dakar où ils ont fait de la musique ensemble. Ils se sont retrouvés à Paris et ont formé leur trio. Pape Assane Pap à la percussion, Moustafa Gaye à la guitare et Mustafa Naham à la voix et à la guitare. Mustafa Naham écrit une partie des textes en français et en wolof. Dominique Prevot leur fournit quelques textes. Ils sont résolument optimistes et leur musique est savante et fraîche », précise France Culture.

Mustafa le chanteur, engagé et profondément ancré dans les valeurs de son Walo ( Nord du Sénégal) tant aimé, il puise dans la riche et diverse culture de cette grande région du fleuve pour offrir une musique dépouillée, savoureuse et ouverte sur le monde.

Aujourd’hui Mustafa à la tête de Naham Trio, parcourt l’Europe en présentant une musique épurée et agréable avec à la clé un album sorti en 2016 intitulé Naham Trio tout simplement. Entre le jazz et l’Afro, les titres de l’opus, tout en acoustique, chantés en français est un pur délice.

En 2016, le projet « Une Chanson pour l’éducation » (Enfants du Monde) a réuni 16 artistes parrains associés à des classes pour chanter haut et fort les messages d’une éducation de qualité pour tous ! 4 pays participaient à l’aventure : La Suisse, le Burkina Fasa, la France et le Sénégal. Soutenu par ONLY FRENCH, Mustafa Naham a été sélectionné avec Carlou D pour représenter le Sénégal dans cette aventure éducative et culturelle. Sa chanson « Merci / Djerejeff » met en avant l’importance du respect, de la politesse et de la reconnaissance. Vastes sujets éducatifs et de société.

Share

Mamadou Sekk est un passionné de culture et de musique africaine. Il est l'initiateur du Berger Des Arts (Gaynaako Ñeeñal) The Shepherd Of Arts et Festival Blues D'Afrique / Assoc. Le Berger Des Arts est dédié à la collecte, la conservation, la mise en valeur et l'interprétation des musiques du monde, sous-estimées ou en péril, qui ont contribué à la naissance du Blues afin d'éviter leur disparition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.