Guy Marius Sagna: Homme de l’année Xalima-Kirina 2019

Après dix ans de l’homme de l’année Xalima, l’évènement devient Homme de l’année Xalima-Kirina. La plateforme Kirinapost dédiée à l’Afrique des idées et dont la signature est : « Regards Africains », rejoint l’aventure.

Guy Marius Sagna, homme de l’année Xalima-Kirina 2019. Cela surprend très peu de monde, tant l’activiste a tout le temps été au-devant de l’actualité et soutenant des causes aussi diverses qu’Auchan dégage, la souveraineté monétaire, la transparence dans la gestion des ressources énergétiques. Chaque fois qu’une plateforme appelle à manifester pour la démocratie, les libertés et la justice, Guy Marius Sagna porte le combat. Manifestation autorisée ou pas, ce travailleur social âgé de 40 ans, va toujours au front et porte le haut le flambeau des revendications. Un activisme qui lui vaut d’ailleurs d’être constamment arrêté et condamné. Illégalement bien sûr.

En effet, dans un pays normal et démocratique on ne doit pas incarcérer un citoyen juste parce qu’il ne pense pas comme vous. Le 16 juillet, il est arrêté pour un communiqué publié sur Facebook intitulé « La France prépare un attentat terroriste au Sénégal » dans lequel il accusait l’ex-colonisateur de « préparer psychologiquement les populations à vivre avec l’idée de la menace terroriste ».

Dernièrement, il a été arrêté parce qu’il manifestait devant le palais du Président de la République son désaccord concernant la hausse des prix de l’électricité décidée par le gouvernement. Alors que même devant la Maison-Blanche, les gens manifestent tous les jours lorsqu’ils sont opposés à la politique de son locataire.

En février dernier, au sortir des élections présidentielles, le pays semble groggy par la victoire de Macky Sall. L’opposition, à part, Ousmane Sonko entre dans une léthargie profonde. Guy Marius Sagna, par son activisme et son courage, fait entendre une autre voix. Une voix qui redonne espoir. Une voix qui brise cette vision monocolore qu’impose le régime Sall. C’est cela qu’incarne Guy Marius Sagna. Ce n’est pas étonnant dès lors que le mouvement AAr Li ñu Bokk très active dans la lutte pour la transparence dans la gestion des ressources humaines, le nomme coordonnateur de la plateforme.

Une démocratie a besoin d’une opposition et d’une société civile libres, qui osent alerter, qui osent proposer et qui osent dire non !

Certes au Sénégal, on vote, des élections sont organisées, mais la démocratie, ne se limite pas au joug électoral. La démocratie, c’est aussi et surtout, le droit de s’exprimer et de ne pas taire ses opinions parce que contraint. C’est cette chose fondamentale que nous rappelle le lauréat 2019.

Depuis 2008, l’homme de l’année Xalima récompense la personne ayant positivement ou négativement marque les Sénégalais. À ce titre on aurait pu choisir Boughazeli, le député arrêté pour trafic de faux billets. Il a profondément marqué les Sénégalais et les a surtout indignés.

D’un autre côté, Sadio Mané pour ses œuvres caritatives (construction d’écoles et d’hôpitaux) dans ce Sénégal où il manque de tout, mériterait d’être plébiscité. S’il avait, cerise sur le gâteau, remporté le Ballon d’or, il n’y aurait certainement pas débat et serait l’homme de l’année 2019.

Au cours des échanges pour choisir l’homme de l’année Xalima-Kirina, des noms comme Adama Gaye le journaliste, Seynabou Diouf Prix de la Policière des Nations-Unies, le basketteur Gorgui Sy Dieng, le politique Ousmane Sonko et même Serigne Mountaha ont été cités. Pour ce dernier, Serigne Mountaha, les rédactions ont convenu qu’il était préférable d’épargner nos icônes religieuses de ces classements. Ils sont Homme de l’année tous les ans ! Au final, des hommes et des femmes de valeurs ont été plébiscités. C’est dire l’état d’esprit du moment chez le citoyen : Il veut le retour des valeurs, il veut le débat, il veut l’échange, la justice et la transparence. Au final, le nom de l’activiste Guy Marius Sagna est celui qui est le plus revenu est a semblé celui qui porte le plus les frémissements du peuple de 2019.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *