Souleymane Bachir Diagne, lauréat du prix Saint-Simon

Souleymane Bachir Diagne est le lauréat du prix Saint-Simon. Le philosophe senegalais recevra son prix le 5 septembre prochain à la Ferté-Vidame en France (département d’Eure-et-Loir) à l’occasion de la fête des livres.

Le jury du prix Saint-Simon a récompensé « Le fagot de ma mémoire » le dernier ouvrage du penseur Souleymane Bachir Diagne. Le prix toujours attribué à un ouvrage de mémoire, consacre le livre de Diagne qui raconte le parcours d’un enfant de Saint-Louis qui grandit entre l’école française et l’islam soufi et qui finit par devenir un des philosophes les plus réputés de son temps.

Chacun des neuf chapitres rend hommage à un lieu cher à l’auteur, des lieux où cet homme de trois continents a vécu et continue de se rendre régulièrement : Saint-Louis-du-Sénégal, la ville qui l’a vu naître, Ziguinchor où il a commencé ses études chez les sœurs catholiques et à l’école coranique, New York où il habite aujourd’hui, en passant bien sûr par Dakar et Paris. Ngugi Wa Thiong’o, Paulin Hountondji, Léopold Sédar Senghor mais aussi Jacques Derrida Louis Althusser ses maitres à l’université.

À l’occasion de la remise du prix, une fête sera organisée par la communauté de communes des Forêts du Perche, les Amis de Saint-Simon et la Ville de la Ferté-Vidame. Pour information, le prix est soutenu par le Département qui le dote d’une somme de 5.000 €.

Souleymane Bachir Diagne est né à Saint-Louis en 1955, devenu normalien (Ecole Normale) à Paris, il soutient une thèse de philosophie des mathématiques. Il enseigne la philosophie islamique à Columbia (New York).

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.