SARGAL, grand moment de télé

Big up à Awadi, Duggy Tee, le band Made In Africa, toute l’équipe du studio Sankara et l’Institut Français de Dakar pour cette belle émission musicale de haute facture.

Ça faisait longtemps que j’avais pas vu une si belle émission musicale sur les chaînes de télévision sénégalaises.

SARGAL, un mot Wolof qui signifie rendre hommage,  honorer dans le sens noble du terme. Mais rendre hommage à qui ? Aux légendes de la musique sénégalaise afin de permettre aux sénégalais de mieux connaître leurs artistes.

Ainsi pour le premier numéro de SARGAL, Awadi, Duggy Tee et le band Made In Africa ne font pas dans la demi-mesure avec cette émission de haute volée en réservant agréablement une surprise de taille à l’une des légendes de la musique sénégalaise et africaine, en l’occurrence Baaba Maal.

Pour réussir leur coup, ils ont retravaillé avec un groupe de pros, le band Made In Africa, et à l’insu de Baaba Maal, l’un des plus grands classiques de la musique ouest-africaine, la mythique chanson « Taara » dédiée à El Hadj Omar Tall par les griots mandingues. Ils ont, par la suite, devant Baaba Maal, majestueusement réinterprété ce légendaire classique de façon à ce qu’il sonne beaucoup plus actuel. Une réussite totale !

Le choix du morceau Taara est un choix très bien calculé surtout quand on sait que ce bijou est l’une des chansons fétiches de Baaba Maal.

La chanson « Taara » (partir en Malinké) a voyagé à travers l’Afrique de l’Ouest pour devenir un classique que les griots et certains chanteurs se sont, par la suite,  appropriés. Ce qui en a fait pour un standard. Elle a enrichi les immenses répertoires traditionnels des pays de l’Afrique de l’Ouest tels que, entre autres, le Mali, la Guinée, la Gambie, la Côte d’Ivoire et même le Sénégal. D’ailleurs, « Taara » fait partie du riche répertoire de Baaba Maal. Le roi du Yela la chante régulièrement en concert.

Par ailleurs, ce qui m’a fasciné le plus dans cette nouvelle émission, c’est la dextérité des instrumentistes. Je ne suis pas le seul à avoir été impressionné. Baaba Maal himself est tombé sous le charme de ce groupe à tel point qu’il leur a proposé, en plaisantant, de les embaucher.

Le constat est unanime. Ce groupe, de très haut niveau musical, composé de musiciens africains venus d’horizons divers (Côte d’ivoire, Congo, Gabon, Sénégal…) est un orchestre aux rouages bien huilés qui combine bien technicité, puissance et affinité. Chacun des instrumentistes a fait valoir sa sensibilité musicale pour rendre ce classique plus actuel que jamais. J’ai été sous le charme !

J’adore également l’entrée de Duggy Tee à la 2’26 mn ! Duggy, c’est le King !

Pour info, l’émission « SARGAL » sera diffusée tous les samedis à 20h45 sur la TFM et la chaîne YouTube STUDIO SANKARA TV.

Vous pouvez suivre l’émission complète ici ⇓

Share

Mamadou Sekk est un passionné de culture et de musique africaine. Il est l'initiateur du Berger Des Arts (Gaynaako Ñeeñal) The Shepherd Of Arts et Festival Blues D'Afrique / Assoc. Le Berger Des Arts est dédié à la collecte, la conservation, la mise en valeur et l'interprétation des musiques du monde, sous-estimées ou en péril, qui ont contribué à la naissance du Blues afin d'éviter leur disparition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.