Saint-Louis : ville sale

La gouvernance nettoie, peint et repeint. Normal, le Président Macky Sall sera à Saint-Louis le 21 Décembre 2018. Espérons que la Mairie en fasse autant pour les tas d’ordures qui jonchent les rues de la vielle cité.

C’est affligeant comment les autorités administrent leur cité. Ils ne pensent à leur cadre de vie que lorsqu’elles ont un hôte. Les citoyens qui les ont élus peuvent aller compter les clous de la porte… ou du pont Faidherbe pendant qu’on y est. Ils comptent pour du beurre.

Alors que Saint-Louis souffre de l’avancée de la mer, des ordures et du chômage endémique, le Président Macky Sall procèdera au lancement des travaux de réhabilitation de l’aéroport de Bango. En s’y rendant, il croisera les tentes de Khar Yalla, ce quartier insalubre, improvisé pour accueillir les habitants chassés par les eaux… et qui se retrouvent dans les eaux. C’est vous dire si l’on est dirigé par des gens qui sont hors-sol. Même s’il y a d’autres chantiers qu’il entamera ou visitera, le Chef de l’Etat ne commencera à réaliser quelque chose de bien significatif pour Saint-Louis que lorsqu’il fera de la survie de la vieille ville une cause nationale. Malheureusement, la vision s’arrête souvent à comment récolter des voix électorales, alors que la cité de Mame Coumba Bang est menacée. Elle est menacée par la mer mais aussi à court terme par l’insalubrité. Saint-Louis est sale. Dans les années 80, les plages étaient propres et belles, aujourd’hui elles sont hideuses et infectes, alors que nettoyer les berges de Saint-Louis ne coûterait vraiment pas des milliards.

En attendant, on embellit les artères et les édifices pour accueillir le President de la République. Merci Presi, pour quelques semaines Saint-Louis va embellir.

 

Crédits: Thierno Dicko

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.