Passeports diplomatiques : la mafia au sommet de l’Etat (Par Seybani Sougou)

Seybani Sougou • Sous le magistère de Macky Sall, le Sénégal est devenu un « bordel » administratif. Dans l’énorme scandale des passeports diplomatiques, nous avons affaire à une bande de délinquants, et à un véritable système mafieux, organisé au plus haut sommet de l’état ; car au-delà des 2 députés passeurs de la mouvance présidentielle, Mamadou Sall et Boubacar Biaye, d’autres députés dont le nombre reste à déterminer sont impliqués dans ce vaste et incroyable trafic, dont l’ampleur dépasse l’entendement.

En réalité, l’affaire dépasse la sphère de l’assemblée nationale puisque des ministres parfaitement identifiés ont permis à certaines personnes (non ayants-droit) d’obtenir des passeports diplomatiques et sont mouillés par ce scandale inédit qui affaisse considérablement la république et éclabousse l’image et la réputation du Sénégal au niveau international.

Dans cette affaire qualifiée de « passeporgate », la responsabilité du président Macky Sall est totalement engagée, car tous les passeports diplomatiques, délivrés sur « dérogation spéciale » sont accordés exclusivement par le président de la République, seul habilité à prendre une telle décision. C’est le cas pour les passeports diplomatiques délivrés aux anciens chefs d’Etat, aux anciens chefs de gouvernement, aux les anciens ministres des Affaires étrangères. Tous les passeports diplomatiques délivrés, sur dérogation spéciale, à des personnes qui ne sont pas ayants-droit, l’ont été suite à une décision expresse de Macky Sall. C’est clair, net et précis.

C’est humiliant et triste pour le Sénégal, mais le président (petit P) Macky Sall est un des acteurs majeurs de la fraude à grande échelle concernant la délivrance de passeports diplomatiques. En effet, nous sommes passés d’une dérogation spéciale qui devait concerner un nombre extrêmement limité de cas à une généralisation de la délivrance du passeport diplomatique : des militants de l’APR qui errent sans but en Europe, des filles de joie parrainées par des ministres, des journalistes (presse du palais), des chefs de quartier, des porteurs de voix , ou des candidats à l’émigration clandestine; de nos jours, n’importe quel saltimbanque ou va-nu-pieds traine avec le passeport diplomatique sénégalais dont la valeur est désormais équivalente à un chiffon de papier. La Suite ICI: xalimasn.com/passeport

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.