Live Aid 1985: Le concert du siècle

La plupart des critiques musicaux disent que c’est le plus gros événement de l’histoire de la musique, le concert du siècle.Deux gigantesques concerts organisés en même temps sur deux continents différents. C’est du jamais-vu. Un événement unique en son genre pour ne pas dire une première dans le monde de la musique.

Le 13 juillet 1985 est une date mythique qui a marqué les esprits de toute une génération. Ainsi ce jour-là, à l’instigation de Bob Geldof et Midge Ure, un double concert humanitaire afin de lever des fonds pour lutter contre la famine en Ethiopie, est donné en même temps sur deux continents différents – au mythique stade de Wembley (Londres) en Angleterre et au stade John F. Kennedy de Philadelphie aux USA – où pendant 16 heures, 70 artistes faisant partie de la fine fleur du rock et de la pop, se sont produits sur les deux grandes scènes, le même jour. C’est le mythique concert « Live Aid 1985 » considéré comme le concert du siècle. Un marathon musical où les stars anglophones, entre autres, Sting, Eric Clapton, Elton John, Madonna, Bob Dylan, B. B. King, Carlos Santana, The Who, Phil Collins, Sade, David Bowie, Dire Straits, Tina Turner, Queen, David Gilmour, U2, Led Zeppelin, Paul McCartney, vont se relayer devant presque 90.000 personnes dans chaque stade. Le concert sera diffusé à la télévision et à la radio dans plus de 110 pays et sera suivi par près de 2 milliards de téléspectateurs.

Les 2 moments clés de ce mythique concert: Queen

S’il y a ce jour-là un groupe qui a beaucoup contribué à rendre ce concert mythique, c’est le groupe Queen. Tout d’abord, Freddie Mercury n’aurait pas dû jouer ce jour-là car il souffrait d’une infection à la gorge et fut déconseillé par son médecin d’aller au concert. La suite, tous les gens qui ont suivi le concert la connaissent. Malgré sa maladie, Mercury est arrivé quand même, ce jour-là, à mettre le feu aux poudres à Wembley avec une prestation scénique bluffante et unique. Il paraît que l’ingénieur du son avait même boosté finement les enceintes pour exciter le public. Ce qui n’avait d’ailleurs pas plu à Elton John, qui ne pouvait pas s’empêcher de rejoindre les membres du groupe Queen dans les loges afin de les blâmer pour concurrence déloyale.

Ce moment est l’un des moments les plus marquants de l’histoire du groupe. Ce jour-là le groupe, de par sa puissance musicale et sa communion avec le public, relégua au second plan chacune des stars venues jouer pour l’occasion. Ainsi ils volèrent la vedette aux autres stars du concert. Tous les critiques musicaux et chroniqueurs de l’événement s’accordent sur ce point. Le 13 juillet 1985 Queen a complément écrasé la concurrence.

Phil Collins

Tenez-vous bien ! Ce jour-là Phil Collins a réussi un exploit. Il a chanté sur les deux scènes distantes de plus de 6000 bornes et situées sur deux continents, le même jour. Pour ce faire, Phil Collins s’est envolé de Londres, juste après sa prestation à Wembley, à bord d’un Concorde pour rejoindre la Philadelphie.
Il devint ainsi le seul artiste à ce jour à s’être produit sur deux continents différents pour le même évènement, le même jour.

Vidéo: La prestation scénique de Phil Collins à Wembley lors du Live Aid 1985. Il interprète « Against All Odds » (Take a Look at Me Now). Une chanson qui lui a permis, en 1985, de remporter le Grammy Award du meilleur chanteur pop et d’être aussi parmi les nominés dans la catégorie du Grammy Award de la chanson de l’année.

Share

Mamadou Sekk est un passionné de culture et de musique africaine. Il est l'initiateur du Berger Des Arts (Gaynaako Ñeeñal) The Shepherd Of Arts et Festival Blues D'Afrique / Assoc. Le Berger Des Arts est dédié à la collecte, la conservation, la mise en valeur et l'interprétation des musiques du monde, sous-estimées ou en péril, qui ont contribué à la naissance du Blues afin d'éviter leur disparition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.