L’écrivain et historien Djibril Tamsir Niane inhumé lundi en Guinée

Décédé le 8 mars 2021 à Dakar à l’âge de 89 ans, l’immense historien Djibril Tamsir Niane sera inhumé ce lundi 15 mars à Conakry, en son pays natal la Guinée.

Le Sénégal a tenu à rendre hommage à la mémoire Djibril Tamsir Niane. Vendredi dans l’enceinte de la Mosquée Omarienne de Dakar, une émouvante levée du corps a eu lieu, en présence de nombreuses autorités, comme le Ministre de la Culture Abdoulaye Diop, l’Ambassadeur de Guinée au Sénégal, Son Excellence Madame Keïta, des collègues de l’Université comme le Professeur Barry et Abdoulaye Bathily, en présence du Porte-parole de la famille Omarienne. L’ancien ministre de la Culture Makhily Gassama a prononcé une oraison funèbre haute en souvenirs et faits culturels qui ont jalonné la vie de ce passeur d’Histoire que fut Djibril Tamsir Niane.

Après ses études, il a enseigné au Lycée classique et à l’Institut Polytechnique de Conakry avant de rejoindre l’Institut Fondamental d’Afrique Noire -IFAN- à Dakar.
En 1961, certains de ses écrits et son engagement syndical lui valent la prison sous le régime de Sékou Touré, puis l’obligent à s’exiler. Il s’installe alors au Sénégal dans les années 1970.
Son mémoire portant sur l’Empire du Mali, il collecte auprès des griots, notamment Mamadou Kouyaté, des récits de la tradition orale. C’est à partir de ces recherches qu’il publie en 1960 Soundjata, ou L’épopée mandingue, son ouvrage le plus connu, qui relate brièvement l’épopée de Soundiata, épopée ouest-africaine médiévale inspirée de la vie de Soundiata Keïta.

Le Sénégal a tenu à rendre hommage à sa mémoire, compte tenu de ce qu’il a apporté à la culture de notre pays. C’est ainsi que le Chef de l’Etat Macky Sall a mis à disposition un avion d’Air Sénégal pour transporter la dépouille de Professeur Niane en compagnie d’une forte délégation de hautes personnalités culturelles sénégalaises et africaines. Cette délégation fera le déplacement à Conakry pour rendre à Djibril Tamsir Niane les honneurs qu’il a réservés à son pays d’adoption, le Sénégal.

Ses obsèques se dérouleront au Palais du Peuple. Au programme, des  hommages entre autres, de l’Association des Ecrivains et de l’Association des Historiens de Guinée. Mais aussi des témoignages de la Communauté de Baro suivi d’une Oraison funèbre par le Département de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Jeunesse. Il y aura au programme aussi un hommage de Alfred Georges Ki-Zerbo, OMS Guinée et une projection de films (des témoignages de proches). La cérémonie accueillera des interventions des anciens élèves et étudiants du disparu, les hommages du ministre de la culture de Guinée et bien évidemment les remerciements de la famille. La prière mortuaire aura lieu à la mosquée de Kébéya suivi de l’enterrement au Cimetière de Cameroun à 14 heures.

Cette matinée sera marquée donc par un hommage de toute la Nation Guinéenne et au-delà, de toute l’Afrique à un homme qui aura eu plus qu’un destin, il aura vécu une véritable épopée.
À tel point que l’extraordinaire s’est invité dans cette belle histoire, en lui faisant quitter ce monde en compagnie de sa sœur jumelle Yayè Niane, morte de la même maladie quelques heures auparavant à Conakry en Guinée. Elégant jusqu’au bout.

Share

Journaliste de formation, J.P.C est une voix radiophonique unique mais aussi une plume corrosive. Ses analyses fines sur la vie politique, sociale et culturelle du Sénégal font références. Ses éditos sont sur Kirinapost.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.