LA SYMBOLIQUE DE LA VICTOIRE DE SONKO

Lassant Gagny Sakho. Il était l’homme à abattre, il fallait qu’il perde, il était le seul qui faisait bouger les lignes, lire un livre de Sonko : un crime, parler de ses faits d’armes : un péché et pourtant absolument rien ne devrait justifier cette haine. Il vient d’être brillamment élu.

Nous sommes en démocratie chaque citoyen sénégalais a le droit d’avoir des opinions même #BigBrother laissait des parcelles de liberté…. En réalité il y a eu l’opposition sénégalaise avant et après Sonko c’est peut être ce qui dérange.

La bataille de Ziguinchor a bien eu lieu, elle était l’élément central de ces élections. Tous les moyens ont été mis en œuvre ils ont tout essayé pour faire perdre Ousmane Sonko mais n’y sont pas arrivés les sénégalais doivent tous dire #merci aux habitants de Ziguinchor … Une défaite de Ousmane Sonko remettrait sérieusement en question les possibilités d’une alternance crédible au Sénégal. Ce pays n’a pas besoin d’un changement d’homme mais d’un changement de système de gouvernance.

Au delà de Ousmane Sonko cette victoire consolide la démocratie sénégalaise mais plus encore elle ouvre une voie alternative… Le Président Sonko est le seul maillon qui tient l’opposition sénégalaise par ailleurs, il cristallise l’espoir d’une très grande partie la jeunesse de notre pays… Il n’est pas seulement le Patron de Ziguinchor.

voulu le changement elle l’a obtenu. Mais elle a surtout passé un message très fort à tous les politiques : nous ne sommes pas tous #corruptibles, nos voix ne sont pas à #vendre nous jugeons par vos #actes.

Ceux qui ont gagné doivent comprendre les attentes très importantes ceux qui ont perdu doivent accepter de se remettre en question et se mettre au travail. La nomination d’un premier ministre, un remaniement ministériel ne changeront absolument rien si on ne revient sur les fondamentaux…. Les fondamentaux c comprendre que seul le travail pourra faire avancer un pays.

#2024 c demain le besoin de changement notre jeunesse est abyssale les théories de la #grandefamilleliberale tout comme #toutsaufsonko ne fonctionneront jamais le peuple a compris qu’il est le seul maître du jeu.

A l’image de Issoufou du Niger et de Hifikepunye Pohamba de la Namibie tous deux lauréat du prestigieux prix Mo Ibrahim, le Président Macky SALL devra prendre la sage décision d’afficher une neutralité totale pour les élections de 2024 et laisser les sénégalais faire librement le choix de leur futur président.

Leçons Apprises

La jeunesse de notre pays a compris la nécessité de prendre en charge son avenir. Elle a surtout fait preuve de réalisme et de dignité. Les concerts les sommes d’argent dépensées une certaine presse partisane n’y ont rien fait elle voulu le changement elle l’a obtenu. Mais elle a surtout passé un message très fort à tous les politiques : nous ne sommes pas tous #corruptibles, nos voix ne sont pas à #vendre nous jugeons par vos #actes.

Ceux qui ont gagné doivent comprendre les attentes très importantes ceux qui ont perdu doivent accepter de se remettre en question et se mettre au travail. La nomination d’un premier ministre, un remaniement ministériel ne changeront absolument rien si on ne revient sur les fondamentaux…. Les fondamentaux c comprendre que seul le travail pourra faire avancer un pays.

#2024 c demain le besoin de changement notre jeunesse est abyssale les théories de la #grandefamilleliberale tout comme #toutsaufsonko ne fonctionneront jamais le peuple a compris qu’il est le seul maître du jeu.

A l’image de Issoufou du Niger et de Hifikepunye Pohamba de la Namibie tous deux lauréat du prestigieux prix Mo Ibrahim, le Président Macky SALL devra prendre la sage décision d’afficher une neutralité totale pour les élections de 2024 et laisser les sénégalais faire librement le choix de leur futur président.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.