La source tombait du rocher (Victor Hugo)

Victor Hugo est l’un des plus grands poètes, écrivains et dramaturges français du XIXème siècle. Il est l’auteur des Misérables et des Contemplations. Ce poème tiré justement des Contemplations dans lequel la source et la mer dialoguent est une formidable invitation à l’humilité et à la sagesse. Paradoxal dira-on venant de Hugo défenseur de la colonisation. Oui, il ne faut pas n’oublier qu’il partageait la vision de la « mission civilisatrice » de la France comme le montre son « discours sur l’Afrique » de 1879 lors d’un banquet où il affirmait: » l’Afrique n’a pas d’histoire ». Hugo, poète prisonnier de son époque s’est complètement planté sur la colonisation. Malgré tout ce texte mérite d’être lu…

 La source tombait du rocher

Goutte à goutte à la mer affreuse.

L’océan, fatal au nocher,

Lui dit : – Que me veux-tu, pleureuse ?

Je suis la tempête et l’effroi ;

Je finis où le ciel commence.

Est-ce que j’ai besoin de toi,

Petite, moi qui suis l’immense ? –

La source dit au gouffre amer :

– je te donne, sans bruit ni gloire,

Ce qui te manque, ô vaste mer !

Une goutte d’eau qu’on peut boire.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.