Hillary Clinton a approuvé un plan de désinformation Trump/Russie, selon son directeur de campagne

Son directeur de la campagne de 2016 déclare qu’elle a approuvé un plan pour diffuser auprès d’un journaliste une fausse information concernant la Russie. Source: Les-Crises

Le récit de 2016 et au-delà de la collusion entre Trump et la Russie était le sale coup du siècle, et nous savons aujourd’hui qu’il venait du sommet – de la candidate Hillary Rodham Clinton. Voilà quel a été le témoignage vendredi du directeur de campagne de Clinton en 2016, Robby Mook, devant un tribunal fédéral.

Mook a témoigné lors du procès intenté par l’avocat spécial John Durham contre Michael Sussmann, l’avocat accusé d’avoir menti au FBI. En septembre 2016, Sussmann a déclaré au FBI que Trump avait une connexion secrète avec la banque russe Alfa Bank et a précisé qu’il n’agissait pas au nom d’un quelconque client. Les procureurs affirment qu’il travaillait pour la campagne Clinton.

Les procureurs ont présenté cette semaine des preuves montrant que Sussmann a travaillé avec des cyber-chercheurs et le cabinet de recherche de l’opposition Fusion GPS pour élaborer ces affirmations au nom de la campagne Clinton et les transmettre au FBI. Un agent du FBI a affirmé lors de son témoignage qu’une analyse du bureau a rapidement rejeté ces affirmations comme étant peu crédibles. (Sussmann a plaidé non coupable).

Les procureurs ont interrogé Mook sur son rôle dans la communication des affirmations concernant Alfa Bank à la presse. Mook a reconnu que la campagne manquait de compétence pour vérifier les données, et pourtant la décision de transmettre les déclarations relatives à Alpha Bank à un journaliste a été prise par Mook, le conseiller politique Jake Sullivan (maintenant conseiller en sécurité nationale du président Biden), la directrice de communication Jennifer Palmieri et le directeur de la campagne John Podesta. Mook a déclaré que le plan avait été soumis à Mme Clinton et qu’elle l’avait approuvé. Un article sur ces accusations concernant Trump-Alfa Bank est ensuite paru dans Slate, une publication en ligne ancrée à gauche. Le Suite ICI:.les-crises.fr/hillary-clinton

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.