La petite histoire du meulfeu brodé

La petite histoire du meulfeu brodé ! 2018, vers le marché ngelaw, je craque sur 2 meulfeu en dégradé de mauve. Je désire m’en parer pour ressembler à ma grand-mère mauresque mame Xadeyssa Fall !

Plusieurs mois après, prise d’une soudaine inspiration je convoque mon brodeur et lui demande de m’en faire un boubou avec un baatou-gorr! Une photo sur facebook et instagram…hop c’est la folie ! Mon cahier de commandes se remplit vite ! Le meulfeu brodé éclipse toutes mes autres créations. Fidèle, je ne me ravitaille que chez Coumba. Cette brave dame du marché Ngélaw qui va jusqu’en Mauritanie me vend certes plus cher que les maures de la rue 5 mais je e crois à ces destins croisés, à une certaine magie de la manière dont naissent et grandissent les belles idées

Entre 2019 et 2021, cette petite lumière qui consista à poser de la broderie sur un voile aussi «tendre » et commun que le meulfeu aura généré entre Coumba, mon brodeur et moi même une manne financière de quelques petits millions ! Plus de 300 exemplaires à Dakar et en Europe à 25/30.000 f pièces ont été écoulés en 1 année. Fin 2019, les chinois flairent l’engouement des femmes pour ces robes/boubous colorés et faciles à porter y ajoutent une broderie ultra « cheap » et inondent le marché de pâles «copies»! Entre temps la légion de stylistes, créateurs et couturiers que compte Ndakarou et banlieue s’empare du meulfeu brodé ou pas !

Après quelques recherches je me suis rendue compte qu’une talentueuse styliste en Gambie dont j’ai oublié le nom, Claire Kane et Sisters of Africa avant moi, utilisaient déjà cette matière de faire. Ce que j y ai apporté? La broderie, ce plus qui me valut un regard suspicieux de mon brodeur à l’époque qui semblait dire: « ça y est bi yonn dofna ! »

Si bien que la première fois que je suis tombée sur la copie presque exacte d’un de mes modèles, exposé à la poussière de la rue au marché HLM à 10.000 francs (premier prix), j’ai eu mal au ventre pendant 2 jours ! Mais ne dit-on pas qu’une mode en est vraiment une que quand elle descend dans la rue ! Ce matin donc, c’est avec bonheur que je reporte ici ce premier modèle en meulfeu baatou gorr qui date de 2019 ! Même vulgarisé, le meulfeu brodé garde son allure et son charme Othentik.

©Pamphile Oudiane

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.