Goncourt 2021: Mbougar ! 100 ans après Maran

« Lisez beaucoup et écrivez beaucoup ! Ayez le culte du livre »

« Quand vous écrivez des ouvrages, vous n’êtes jamais mort, vous êtes parmi les contemporains. Même si vous êtes dans la tombe, votre pensée est là, écrite dans un livre. Il faut avoir le culte du livre qui donne le savoir […] C’est pourquoi je suis très heureux, à chaque fois qu’un africain écrit un livre, je le salue comme un événement exceptionnel et fort intéressant. […] Même si le livre n’est pas bien fait, il vaut mieux produire un livre mal fait que de ne pas en produire du tout », disait le Dr Amady Aly Dieng

Félicitations à l’écrivain sénégalais Mohamed Mbougar Sarr qui a reçu le prix Goncourt 2021 pour son roman « La plus secrète mémoire des hommes » aux éditions Philippe Ray/Jimsaan.

Comme le veut la tradition, c’est à l’heure du déjeuner au restaurant Drouant, dans le quartier de l’Opéra, à Paris que la nouvelle est tombée. Mohamed Mbougar Sarr, devient à seulement 31 ans, le plus jeune lauréat du Goncourt depuis Patrick Grainville en 1976 alors âgé de 29 ans. L’ancien enfant de troupe est le premier sénégalais et le second africain après Tahar Ben Jelloun en 1987, à inscrire son nom au palmarès du fameux prix. De ce fait, il est le premier auteur d’Afrique subsaharienne à intégrer la liste des lauréats du Goncourt.

Cependant, Mbougar n’en pas à ses premières récompenses littéraires. Le natif de Diourbel a dés le début de sa carrière d’écrivain était reconnu pour son talent. Il a été, Grand Prix du roman métis en 2015, Prix Ahmadou Kourouma toujours en 2015, médaille de bronze des jeux de la Francophonie de Juillet 2017 et Prix littéraire de la Porte Dorée en 2018.

En cette année marquant le centenaire du Goncourt de l’écrivain René Maran pour son livre « Batouala », symbole ne pouvait être aussi fort qu’ un fils d’une ancienne colonie reçoive le prestigieux prix. René Maran est le premier écrivain noir à être récompensé par le Goncourt.

Pour rappel, « Batouala » de Maran a été une diatribe violente contre la colonisation et à l’époque, qu’on lui décerne le Goncourt, avait surpris.

Quant à « La plus secrète mémoire des hommes », favori avant le vote, il raconte l’aventure et la quête d’un jeune auteur parti à la recherche d’un écrivain disparu.

 

Share

Mamadou Sekk est un passionné de culture et de musique africaine. Il est l'initiateur du Berger Des Arts (Gaynaako Ñeeñal) The Shepherd Of Arts et Festival Blues D'Afrique / Assoc. Le Berger Des Arts est dédié à la collecte, la conservation, la mise en valeur et l'interprétation des musiques du monde, sous-estimées ou en péril, qui ont contribué à la naissance du Blues afin d'éviter leur disparition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.