Gagner ou marquer les esprits…

Sur le but du jeu : Gagner ou simplement marquer les esprits ? A priori, une compétition on la joue pour la gagner. Mais les perdants ont-ils forcément tort ? Vaste débat… Se souviendra t-on plus de l’ennuyeuse  Grèce championne d’Europe 2004 que du génial Brésil de 1986 qui n’a au final rien gagné ?

Si on pousse la logique jusqu’au bout, on comprendra pourquoi le docteur Socrates, sans avoir été champion du monde, est devenu une légende du football, contrairement à un Stéphane Guivarch, pourtant vainqueur du mondial 98.

Alors ? Gagner n’est-il pas important ? Oh que si ! Mais ce n’est pas l’essentiel. Les équipes au palmarès vierge s’en ‘’foutent’’ un peu de la manière. Mais sitôt le premier trophée glané, l’exigence monte d’un cran. L’enjeu n’est plus la victoire uniquement. Il faut gagner avec la manière.

Credit-photo:Foot01

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.