Exposition Universelle : C’est quoi même ?

Osaka au Japon accueillera l’Exposition Universelle en 2025, plus précisément du 3 mai au 3 novembre. La ville nippone a devancé dans la compétition ses concurrentes Ekaterinburg en Russie et Bakou en Azerbaïdjan. À quoi sert une Exposition Universelle au juste ?

Une Exposition Universelle est la vitrine technologique, industrielle et artistique d’un pays, ouverte sur le monde entier d’après le magazine Futura-Sciences. Les pays du monde y participent afin de montrer leurs dernières innovations. Au fil des ans, l’événement est devenu un moment de réflexions et d’échanges sur l’avenir.

« Concevoir la Société du Futur, Imaginer notre Vie de Demain » est le thème de la prochaine Exposition Universelle qui aura lieu au Japon. C’est la décision des États Membres du Bureau International des Expositions (BIE). Il succédera à « Connecter les esprits, construire le futur » prochain thème  de l’Expo qui se tiendra en 2020 à Dubaï.

La première exposition se déroule à Londres en 1851 et présente le savoir-faire technique et artistique de l’Angleterre, qui à l’époque est en pleine révolution industrielle.

Lors de l’exposition de 1878, la tête de la statue de la Liberté, construite en totalité dans les ateliers parisiens, fut exposée au Champ-de-Mars. La « Liberté éclairant le monde » est le plus célèbre monument des États-Unis. L’Atomium de Bruxelles, la Biosphère de Montréal, la Space Needle à Seattle sont autant de symboles des Expositions Universelles qui se sont tenues dans ces cités. Autre innovation de taille, le métro parisien est une des attractions de l’Exposition Universelle de 1900.

L’Afrique peut-elle accueillir une Exposition Universelle et cesser de ne faire que participer ? C’est la question que l’on se pose tant le continent noir ne se préoccupe pas de la recherche. Aucun pays africain ne consacre 0,5% de son budget à la recherche. Selon l’UNESCO, l’Afrique compte 90 chercheurs par million d’habitants contre près de 3 400 par million dans les pays développés. Si bien qu’aujourd’hui, le continent ne produit que 2 % des articles scientifiques publiés dans le monde.

Elle a d’autres priorités diront certains. La faim, la pauvreté sont déjà d’énormes défis. Justement, les relever ne passera que par la recherche. D’ailleurs, l’Exposition Universelle de 2015 à Milan n’avait-elle pas pour thème : « Nourrir la planète, énergie pour la vie »?

 

 

Credit- photo & Source: www.futura-sciences.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.