Don Andrés et son football réglé comme du papier à musique

Il était une fois dans l’ouest, « il joue de l’harmonica… Et il joue aussi de la gâchette. » Il était une fois en Castille…Don Andrés.

Andrés Iniesta est sans doute le plus talentueux milieu de terrain de ces dernières années. Oublions, les trophées et les victoires- il en a en abondance-, mais parlons de jeu simplement. Le jeu d’Iniesta est d’une élégance rare. Sa façon d’éliminer s vis-à-vis est d’une finesse exquise.

Il a de l’allure. Il a de la percussion et du rythme. Sa course sans ballon est limpide et son jeu avec ballon fluide !  il ressemble au jeu de piano d’un grand maitre. C’est du Monk, Morricone, Samba Diabare Samb, Doudou Ndiaye Rose, Toumani Diabaté réunis. Son football est réglé comme du papier à musique.

Le Castillan est le maitre du milieu de terrain. Son occupation de l’espace est époustouflante. Il aère le jeu de son équipe. Il fait danser le Son à ses adversaires.Quand il a le ballon, son art impose le silence tant il subjugue, il scotche. C’est la trompette de Miles Davis qui ouvre des boulevards aux autres musiciens et leur permet de s’exprimer. Ses compères, Xavi, Ronaldinho et Messi, mais aussi des attaquants comme Eto’o, David Villa en savent quelque chose. Il aura ressui 141 passes décisives. 132 Comme son record de passes réussies en un match. C’était en février 2013 contre Getafe lors d’une victoire 6-1 en Liga. Époustouflant ! Mais il faut surtout se demander combien d’avant-dernières passes ? Combien de fois, il a impulsé les actions, orienter le jeu…donner le la !

Sa première titularisation sous le maillot Blaugrana, il la doit à Louis Van Gaal qui, en 2002, l’aligne face au FC Bruges en Ligue des Champions. Le Barça est déjà qualifié, mais cette expérience lui fait gagner la confiance du coach. Andres Iniesta est convaincant lors de cette partie et c’était le début d’une belle histoire.

En l’espace d’un an, Iniesta s’adjuge une place en équipe première. Sous l’ère Frank Rijkaard il a toujours offert des performances régulières. Puis sous celle de Pep Guardiola, le milieu de terrain espagnol offre des performances XXL. Sans lui le Tiki Taka, ce jeu basé sur la possession et la multiplication des petites passes, cher à Cruyff et Pep, forte identité du Barca, n’aurait pas atteint ce niveau de perfection entre 2008 et 2012. Il deviendra aussi une des pièces maîtresses de la Roja qui domina outrageusement le monde du football durant la même période.

La ligue des Champions et la Coupe du monde ne verront pas de sitôt un joueur aussi classe, humble et correcte – ça lui a couté un ballon d’or au moins- réprouvant la fausse note et toujours sur le bon tempo. Il était une fois dans le monde du foot…Don Andrés, un esthète du foot et du sport en général tant dans la forme que dans l’esprit. Don Andrés, c’est le football ! Joyeux anniversaire maestro !

Andrés Iniesta Luján – Né le 11 mai 1984 à Fuentealbilla, Albacete (Espagne). 1,70 m, 72 kg. Club : formé au FC Barcelona (2000-18

Vainqueur de la Coupe du monde en 2010 (1 but en finale) (Espagne).

Finaliste de la Coupe des confédérations en 2013 contre le Brésil (Espagne).

Finaliste de la Coupe du monde U-20 en 2003 contre le Brésil (Espagne).

Deux fois vainqueur du Championnat d’Europe des nations, en 2008 et 2012 (Espagne).

Vainqueur de l’Euro U-19 en 2002 (Espagne).

Vainqueur de l’Euro U-16 en 2001 (Espagne).

Quatre fois vainqueur de la Ligue des champions, en 2006, 2009, 2011 et 2015 (FC Barcelona).

Vainqueur de la Super Coupe d’Europe en 2011 (FC Barcelona).

Deux fois vainqueur de la Coupe du monde des clubs, en 2011 et 2015, finaliste en 2006 contre l’Internacional (FC Barcelona). Neuf fois champion d’Espagne, en 2005, 2006, 2009, 2010, 2011, 2013, 2015, 2016 et 2018 (FC Barcelona).

Cinq fois vainqueur de la Coupe d’Espagne, en 2012, 2015 (cap.), 2016 (cap.), 2017 (cap.) et 2018 (cap.), deux fois finaliste contre le Real Madrid, en 2011 et 2014 (FC Barcelona).

Cinq fois vainqueur de la Super Coupe d’Espagne, en 2005, 2006, 2010, 2011 (1 but en finale) et 2013 (FC Barcelona).

« Meilleur joueur d’Europe de l’UEFA » en 2012 (FC Barcelona).

125 sélections, 13 buts de 2006 à 2018.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *