Dix pensées à travers le monde sur la parole donnée

Donner sa parole engage. Hommes et femmes de tous les continents ont magnifié ce nécessaire respect de la parole donnée. Elire quelqu’un suppose avoir confiance en lui, en son discours et donc naturellement en sa parole. Certains disent pourtant que la politique n’a rien à voir avec la parole donnée et que le reniement est parfois nécessaire. Que reste t-il de la parole donnée ? Dix pensées à travers les temps et les continents qui interpellent et qui prouvent que la parole, comme le dit Alfred Auguste Pilavoine, est « le caractère distinctif de l’homme, c’est son plus beau titre de noblesse : en la lui donnant, Dieu l’a traité en grand seigneur ».  Le sait-il encore ?

« Une personne, une parole. » Proverbe Wolof

« L’homme supérieur est celui qui d’abord met ses paroles en pratique et ensuite parle conformément à ses actions. » Confucius 551 ans av. J.-C

 « La parole du vieux ne pourrit pas sur le tas d’ordures » Proverbe joola

« Jurer est une chose, tenir parole est une deuxième chose. » Albert Cohen écrivain et poète suisse XXeme siècle.

« La parole, c’est comme un festin et quand un festin est servi, chacun doit y prendre sa part. » Massa Makan Diabaté historien et écrivain malien XXieme siècle.

« La dignité regroupe l’intégrité, la fiabilité, le respect de la parole donnée. » Marie- Josée Christien Poête française du XX siècle.

« La parole est la parure de l’âme, fais en sorte qu’elle ne soit pas pour toi une laideur. » Mocharrafoddin Saadi Poète persan XII eme siècle.

« Le meilleur contrat est la parole d’un honnête homme. » Édouard Bricon auteur et poète du XVIII siecle

« Souvent la parole coupe d’avantage que le sabre. » Anton Pann est un poète et compositeur roumain XVIII siècle.

« La parole est acte. Bonne – elle élève, mensongère – elle enterre. » Gitta Mallasz  auteure slovène du XX siècle.

« Je ne laisse jamais ma bouche énoncer quelque chose que ma tête ne peut tolérer. » Louis Amstrong artiste américain XXeme siècle.

« Tout le Cayor m’a entendu défier l’armée du colon, je n’ai même plus le droit de chercher une manoeuvre. Le code de l’honneur a fixé les limites de mes choix possibles. À l’aube j’irai à sa rencontre. » Lat-Dior, résistant sénégalais pendant la période coloniale XIX siècle

 

Crédits: L’Obs

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.