Curricula et revendications salariales

Dr Pascal Oudiane : L’université sénégalaise, une institution socialement responsable en fossilisation avancée

Des enseignants peu motivés et des curricula peu robustes

Il est connu que la recherche ne marche pas. Par conséquent, l’enseignement ne peut pas être performant. Les produits de l’université en pâtissent face aux exigences du marché du travail. C’est ainsi que s’ouvrent les portes du « lijenti », du copinage, de la non transparence et encore et encore, la liste étant intarissable. On s’est plaint de la république chinoise que compte en son sein l’université Cheikh Anta Diop. Certains enseignants ont justifié leur manque de performance par la pléthore d’étudiants et de copies qu’ils ont en face d’eux à chaque année académique. D’autres dénonceront une année académique kilométrique qui n’entre dans aucun calendrier universitaire du monde et qui donne une particularité bien sénégalaise à nos universités. Tout Sénégalais aurait souhaité mieux en termes de réputation.

Des revendications salariales

Quoi de plus normal de vouloir s’aligner sur le traitement des universitaires de France ou du Canada ou d’ailleurs et de revendiquer une prise en charge respectable au sein de l’université sénégalaise. La prétention au savoir est partout pareille. Mais la rationalité organisationnelle des pays développés nous domine largement en termes d’engagement et de résultat. J’en conviens que notre force de travail universitaire est partie pour être très peu motivée surtout lorsque les moyens de travail et de reproduction de la force de travail fait défaut. Le SAES se bat à côté de ses mandataires pour gagner cette bataille sociale. En revanche, nous ne pouvons féliciter des syndicalistes qui écartent le gros lot des vacataires, docteur d’université, qu’on ne cesse d’ignorer et de manquer de respect dans nos facultés et UFR. Par contre, il faut féliciter ceux qui ont osé parler de la pension de retraite insignifiante des professeurs, du déficit inquiétant de recrutement du personnel enseignant chercheur.

Credit Photo: educationsn

Share

Pascal Oudiane est un sociologue spécialiste du développement. Ses travaux portent essentiellement sur l’analyse du fait économique en Afrique. Il est l'auteur de l'ouvrage: "Comprendre les investissements au Sénégal (Harmattan) dans lequel il interroge le rapport à l'investissement des Sénégalais. Comment le sénégalais utilise son argent ? Quelles sont ses motivations d'achats ? Quels impacts ont ses choix dans le développement du pays. Autant de questions auxquelles l'auteur analyse. Dans la continuité de ses travaux Dr Oudiane chronique sur kirinapost et apporte ses éclairages sur l'actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.