[CLASSIQUES AFRICAINS] Le chef-d’œuvre « Doni Doni » du Bembeya

Le chef-d’œuvre « Doni Doni » du légendaire groupe guinéen, Bembeya Jazz national a marqué et marque encore l’histoire de la musique africaine…

Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait

Amadou Hampâté Bâ avait dit un jour ceci:

« Combien de fois des jeunes gens m’ont dit: Monsieur Amadou Hampâté Bâ, vous êtes dépassé. Je leur ai répondu: mais c’est vous qui n’êtes pas encore arrivés ».

« Lorsque le passé n’éclaire plus l’avenir, l’esprit marche dans les ténèbres », disait Alexis de Tocqueville

Ce mythique orchestre est l’un des groupes les plus célèbre de l’histoire de la musique africaine. Il n’est pas exagéré de dire que c’est le meilleur orchestre africain des 50 dernières années.

Un groupe qui avait en son sein deux génies:

Le premier, c’est Aboubacar Demba Camara, le lead-vocal, surnommé le « dragon de la chanson africaine ». Un chanteur qui a influencé plusieurs générations de chanteurs africains, entre autres, Salif Keita, Touré Kunda, Baaba Maal, Number One, Youssou N’Dour, Mory Kanté, Rail Band, Star Band, Sekouba Bambino, Fodé Baro, Doura Barry, Baobab de Dakar, Cheikh Lô…La liste est très loin d’être exhaustive !

Le second est Sékou Bembeya Diabaté, le guitariste, surnommé Diamond Fingers en 1977 au FESTAC à Lagos. Un collège de journalistes le lui avait attribué à la suite de la prestation bluffante du groupe. Ils avaient considéré que c’était le meilleur guitariste du festival.

Doni Doni a été repris par de nombreux artistes comme Cheikh Lo, Africando, Kumasi…

Vidéo: Les membres du Bembeya Jazz nous offre ici une réinterprétation d’un de leurs plus grands classiques, Doni Doni (il n’est jamais trop tard).

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.