Chronologie d’un destin tragique

Le Destin en Marche

Le 26 septembre à 10h il n’y a plus aucun billet disponible à la vente, cependant la billetterie reste ouverte.
Officiellement 800 passagers détenteurs de billets sont à bord. Il y’a 52 membres d’équipage.
13h30 le bateau quitte le port de Ziguinchor direction l’île de Carabane la dernière étape avant l’océan Atlantique, 3h de traversée.

À son départ de Ziguinchor les badauds sur le port décrivent un navire lourd et surchargé à vue d’œil.
À Carabane l’embarquement se fait via les portes latérales, qui selon certains témoins laissaient l’eau s’engouffrer faute d’étanchéité.

À nouveau, des bagages arrivent pour alourdir un bateau déjà ivre de bagages et de personnes.
18h00 les dernières pirogues repartent et le bateau prend enfin l’océan.
22h00 l’heure du dernier appel de contrôle du bateau avec la terre ferme.
22h50 une grosse pluie au large de la Gambie avec des vagues de 4M et des vents de force 7 ( entre 50 et 60 km/h).


Le bateau s’incline sur son flanc bâbord (gauche) et la force du vent faisant le reste, il se couche carrément sur son flanc.
Les rescapés disent avoir assistés à un spectacle sans espoir, il n’y avait pas assez de gilets de sauvetage et la plupart ne savaient pas nager.
Les survivants racontent.
De 23h à 6h du matin ceux qui ont eu la force ont nagé… Il y’a 64 rescapés, 22 d’entre eux se sont réfugiés sur l’épave flottante.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.