Boubacar Boris Diop remporte le Prix international de littérature Neustadt 2022

L’écrivain Boubacar Boris Diop a remporté le Prix international de littérature Neustadt 2022. Ecrivain prolifique, journaliste courageux, penseur radical, Diop a un large éventail de publications et écrit et promeut également l’écriture en wolof. C’est une excellente nouvelle pour la littérature africaine.

Le jury de Neustadt a consacré ce 26 octobre Boubacar Boris Diop au Neustadt Lit Fest 2021. L’annonce a été faite par World Literature Today, le magazine de l’Université d’Oklahoma grand organisateur de l’événement.

Pour Robert Con Davis-Undiano, directeur exécutif de World Literature Today, Boubacar Boris Diop pour son parcours et ses écrits mérite amplement cette distinction.

« c’est un grand honneur qu’un écrivain africain chevronné de la stature de Boubacar Boris Diop ait remporté le prix Neustadt. C’est un point de repère pour le prix et pour la renommée croissante et bien méritée de M. Diop en Occident » a t-il soutenu.

Neustadt est le premier prix littéraire international d’ envergure à avoir pour origine les États-Unis. Souvent consideré comme le « Nobel américain », il est l’un des très rares prix internationaux pour lesquels les poètes, les romanciers, les scénaristes et les dramaturges sont également éligibles. Le prix Neustadt reconnaît le mérite littéraire exceptionnel des auteurs du monde entier.

Le penseur sénégalais a été choisi pour son ouvrage sur le Rwanda. Murambi, le livre des ossements (Editions Zulma), un roman qui compte parmi les premières œuvres littéraires sur le génocide le plus sanglant de la fin du XXe siècle. De façon magistrale, l’écrivain raconte la folie, l’horreur, le drame et la fragilité des sociétés à travers l’histoire personnelle de deux amis d’enfance, Jessica et Cornelius.

Les lauréats du prix Neustadt reçoivent 50 000 $, une réplique en argent d’une plume d’aigle, un certificat de prix et un festival organisé en leur honneur. Une généreuse dotation de la famille Neustadt soutient le prix. Depuis 2003, il est décerné tous les deux ans, en alternance avec le Prix NSK, à un écrivain vivant en reconnaissance d’une œuvre importante. Les lauréats précédents sont Czesław Miłosz, Gabriel García Márquez et Edwidge Danticat. Le lauréat du prix Neustadt 2020 était l’auteur albanais Ismail Kadare.

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.