VIVIFICATION DU COVID-19: Voilà, hélas, le résultat de la démobilisation !

La vivification du virus Covid-19 dans notre environnement… Voilà, hélas, le résultat de la démobilisation ! Celle où ont menée ces pitoyables agitations démagogiques de « Mauritanie Championne du monde », « Mauritanie Médaille d’Or ». Alors que le ministère de la santé avait pourtant bien pris le soin de préciser que le virus circulait encore ! Ces agitations, si elles étaient destinées à flatter, ont piteusement contribué à faire baisser la garde.

La récente réouverture des lieux de grande affluence humaine (mosquées, marchés, cérémonies) sans mesures physiques de protection et prévention, ajoutées aux décisions identiques, hier, au Sénégal, favorise une grande circulation du virus dans notre environnement poreux, plus large.

On a coutume de dire que le Sénégal et la Mauritanie sont un même peuple uni par, par, par et par ! Eh bien, COVID-19 est viendra, sans y être invité, balayer les frontières, conforter cette solidarité, si les avis de nos méritants scientifiques et soignants sont balayés par d’autres considérations, politico-économico-religieuses.

Devant une menace imminente, de quelle que nature qu’elle soit, lorsque l’Etat régalien abdique devant les lobbies et autres groupes de pression, la catastrophe envahit pernicieusement et durablement la demeure.
Ces situations créées ne vont sûrement pas contribuer à aider les services de santé à consolider les frêles barrages qu’ils avaient péniblement érigés, malgré l’absence cruelle de moyens techniques appropriés !

L’objectif est d’éviter la saturation de nos urgences. Exactement ce qui arrive aux pays di Nord et crée cette malheureuse létalité. Nul n’ignore les contraintes d’une gouvernance, mais il est évident que lorsque le fléau s’étend, ces lobbies et groupes de pressions ne seront de nul secours !

« Apprendre à vivre avec le virus » n’est pas dans notre intellect et nous ne saurions nous munir des parures nécessaires pour l’accueillir et cheminer avec lui. Notre seul choix est de porter notre armure et de contribuer à l’abattre, l’éradiquer. Là, maintenant. Puisse DIEU Aider nos pays et leur environnement à abattre ce fléau, Amine Ya Rabbi.

 

©financialafrik.com

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *