La Chine se pose sur la face cachée de la Lune

La Chine a réussi vendredi dernier le premier alunissage sur la face cachée de la Lune. Pékin envoie ainsi un message fort au monde en général, à la Russie et aux Etats-Unies en particulier. 

Dans l’aventure de la conquête spatiale, la Chine vient de frapper un grand coup en envoyant une mission, Chang’e 4, sur la face cachée de la lune, jamais explorée jusqu’ici. Après un voyage de plusieurs semaines, le rover Yutu-2 (Lapin de jade 2) s’est posé dans le cratère Von Kármán, dans le versant le plus hostile de l’astre. Pour Sun Zezhou, ingénieur en Chef de Chang’e 4, le voyage s’est très bien passé. Mission accomplie !

« L’ensemble du processus s’est déroulé comme nous l’avions envisagé. Le résultat était très précis et l’alunissage très stable. La sonde a atterri à l’endroit idéal. On est tombé pile sur notre cible » s’est félicité l’ingénieur.

Très vite, l’information sur l’exploit que venez de réussir leur pays inonde les médias. L’Administration spatiale nationale chinoise, grâce à un satellite en orbite pour relayer l’information entre Yutu et la terre a attendu la réussite de la mission pour dévoiler les premières images. Il faut dire que l’espace, pour Pékin, est devenu un objectif de conquête pour redonner fierté au peuple.

Au-delà de la fierté nationale et du prestige vis-à-vis des Américains et des Russes, l’exploit va être important pour l’industrie spatiale chinoise mais aussi pour toutes les industries dérivées, affirment les autorités et le monde scientifique.

« Je suis personnellement très heureux et fier du débarquement réussi de Chang’e-4, car il s’agit non seulement d’une réalisation vraiment impressionnante, mais c’est également l’espoir de nouveaux possibles scientifiques », a réagi Le Qiao, géologue lunaire de l’Université du Shandong à Weihai.

Sur les premières images, l’engin s’est posé sur un terrain escarpé fait de montagnes et de cratères. L’objectif de la mission est d’étudier les ressources en minéraux, tester la culture de produits comme la tomate et rechercher de l’eau. Des éléments sur l’origine du sytème solaire sont, entre autres, attendus.

Jim Bridenstine, patron de la toute puissante NASA, n’a pas tardé, sitôt la nouvelle connue, pour féliciter la Chine et ses homologues.

« Toutes mes félicitations à l’équipe chinoise de Chang’e 4 pour son alunissage réussi sur la face la plus cachée de lune. C’est une première pour l’humanité et un accomplissement majeur « , a tweeté Jim Bridenstine.

Alors que Russes et Américains ont rivalisé pendant longtemps dans le domaine spatiale, la Chine, qui n’est entrée dans le monde de l’espace qu’en 1970, vient de se poser en véritable concurrent dans cette guerre à deux. Elle confirme ainsi qu’elle joue désormais dans la cours des grands. Cette nouvelle donne arrive au moment où les Etats-Unis s’apprêtent à fêter, le 21 juillet prochain, le 50e anniversaire du programme Apollo, qui  avait permis de poser un premier homme sur la Lune.

 

 

Crédits : National Geographic

 

.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *