« La belle histoire de Leuk-le-Lièvre »

Le recueil de contes « La belle histoire de Leuk-le-Lièvre » des sénégalais Léopold Sédar Senghor et Abdoulaye Sadji.

Présentation du recueil:
Cet ouvrage est constitué de 84 textes de lecture qui ont pour personnage principal Leuk-Le-Lièvre, figure de renom dans les contes et fables de l’Afrique Noire, au même titre que Diargogne-l’Araignée. Leuk-Le-Lièvre incarne l’intelligence qui triomphe partout et toujours dans les situations les plus difficiles, notamment face à son ennemi juré, Bouki-l’Hyène, stupide et méchant. Le rusé lièvre en fait toujours l’éternel trompé. Un recueil mais aussi un formidable outil pédagogique pour inculquer aux enfants les valeurs africaines.


Source: Leuk-le-Lièvre

Extrait du recueil:
« Ainsi, continue Diargogne-l’araignée, tu feras la connaissance de l’homme. C’est un animal dangereux, qui se tient droit comme un filao et qui se déplace sur deux pattes seulement. Méfie-toi surtout de son air bon enfant. J’ai, moi qui te parle, longtemps habité sous son toit. Je l’ai aidé à se débarrasser des nombreuses mouches qui souillaient ses aliments, aggravaient ses plaies, agaçaient son sommeil. Mais l’ingrat ne m’a marqué aucune reconnaissance. Au contraire, un beau jour, il a pris un balai, a crevé ma toile et a failli m’écraser.

– C’est tout ce que tu as à me dire sur mon avenir ? dit Leuk un peu déçu.
– Non, attends un peu mon frère. Ce n’est pas tout. Je t’ai conseillé d’être très prudent à l’égard de l’homme. Je te conseillerai aussi de l’être aussi à l’égard de certains animaux qui ne sont pas meilleurs que l’homme. Ces animaux sont aussi ingrats et plus féroces que lui. Tu te méfieras du lourd pied de Gnèye-l’éléphant, de la patte et de la mâchoire redoutable de d’Oncle Gaïndé-le-lion, des griffes puissantes et acérées de Sègue-le-léopard et de Téné-la-panthère.
– Tes conseils n’ont aucune importance pour moi, se moque Leuk-le-lièvre. Je te croyais plus savante que cela.
– Si c’est ainsi, mon ami, que tu comprends mes paroles de sagesse, mieux vaut que tu continues ton chemin. Je n’aime pas qu’on se moque de moi.
– Eh bien, tant mieux, ricane Leuk-le-lièvre. Je n’ai pas besoin de tes conseils de prudence. Je suis assez grand comme ça et assez intelligent pour me défendre quand il le faudra contre l’homme, Mame-Gnèye-l’éléphant, Oncle Gaïndé-le-lion, contre la dent des uns et la griffe des autres. »

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *