Fatma Samoura en mission à la CAF

La Secrétaire Générale de la FIFA Fatma Samoura a commencé depuis le 1er août dernier une mission pour superviser la Confédération Africaine (CAF). Nommée déléguée générale pour l’Afrique à ce titre, la dirigeante sénégalaise va évaluer la situation de l’instance du football africaine secouée dernièrement par des scandales.

Lorsque Ahmad Ahmad arrive à la tête de la CAF le  par 34 voix contre 20, le monde du football africain se dit alors qu’un vent de renouveau allait souffler sur leur sport. Issa Hayatou venait de boucler 7 mandats à la CAF, avait fait d’excellentes reformes et hisser haut le football du continent, mais l’usure du temps avait eu raison de lui. Ahmad Ahmad apparu comme l’homme de la rupture et du nouvel élan.  Deux ans à peine son arrivée, des soupçons de corruption vont peser sur lui jusqu’à son interpellation par la police française et garde à vue dont il sortira libre. Le dirigeant d’origine malgage s’empressera de déclarer: « J’ai été interpellé à Paris, pas arrêté! Interpellé pour une audition, et la plainte n’a même pas été (déposée) contre moi. J’entends partout corruption ».

C’est pour lever les soupçons qui pèsent sur son organisation qu’Ahmad a souhaité l’intervention de la FIFA.

« Fatma Samoura arrive pour évaluer la situation actuelle et contribuer à l’accélération du processus de mise en œuvre des réformes en cours, destiné à assurer à la CAF un fonctionnement de manière transparente, efficace et selon les standards de gouvernance les plus élevés » explique le communiqué conjoint de la FIFA et de la CAF officialisant la mission.

« Il n’y a pas mieux que la FiFA pour venir voir ce qu’il se passe à l’intérieur de la CAF. Un audit général de la CAF va être mené dans les plus brefs délais par la FIFA » a commenté de son coté le Président Ahmad.

Le procédé sera t-il efficace pour laver Ahmad des soupçons de corruption ? On verra. En attendant, madame Samoura s’est toute de suite mise au travail. Son expérience aux Nations-Unies et à la FIFA vont lui être utile.

« La mission de la FIFA n’est pas là pour régler des comptes. Elle est là pour aider et soutenir les réformes de la CAF. Il faut sortir la CAF de la tourmente afin que le football africain rayonne partout dans le monde » a lancé la déléguée générale pour l’Afrique.

 

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *