En attendant de trouver les mots…

Aisha Dème • Actrice culturelle, Aisha Dème a interviewé Doudou Ndiaye Rose et a eu la chance de le voir très souvent. Dans ce texte écrit le 28 juillet (anniversaire de la naissance du tambour Major) 2016, Aisha rend hommage à l’immense artiste.

En attendant de trouver les mots, des pensées et des prières…

En ce moment l’année dernière, nous étions en pleine semaine de fête (et moi en pleine euphorie) des 85 ans du grand Doudou Ndiaye Rose, gardien fidèle de notre culture. Une semaine spéciale, pendant laquelle le maestro a souvent été sur scène. Même si c’est pour quelques secondes, c’est toujours un régal de voir le maître sur scène ! (Je me rends compte que je parle encore au présent vous me pardonnerez de ne pas corriger). Je revenais alors toujours, petite passionnée heureuse, partager ces moments avec vous amis de Facebook, malgré la frustration de ressentir à chaque fois, que le maître n’était pas célébré à la hauteur de sa personne et de ce qu »il représentait. Mais je revenais toujours heureuse, heureuse de le voir sur scène, et de partager aussi quelques moments personnels avec cet homme d’une humilité d’une gentillesse, d’une douceur, d’un sensibilité, d’une subtilité et d’une foi remarquables.
C’était une belle semaine d’anniversaire.
Et puis il s’envola…
Ma plume qui aime s’empresser de coucher mes émotions n’a jamais rien écrit dessus depuis lors. Je pense qu’au fond ni elle ni moi n’avons vraiment réalisé.
Nous trouverons les mots…
En attendant, en ce 28 Juillet jour qui marque son anniversaire j’ai une pensée spéciale pour Monsieur Doudou Ndiaye Rose. Pensées et prières pour un grand homme. Nous n’oublierons pas les Lixlass n’est ce pas les amis ?
Reposez en paix !

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *