Des employés chinois invités à acheter Huawei plutôt que Apple

Certaines entreprises chinoises demandent à leurs salariés de ne plus utiliser d’iPhone et d’acheter Huawei. Preuve concrète de la guerre commerciale entre Pékin et Washington.

Même si les autorités chinoises tentent de rassurer les Etats-Unis en annonçant qu’aucune restriction de ce genre n’est prise, asia.nikkei révèle que des entreprises ont engagé les hostilités contre les Etats-Unis en visant Apple.

« De nombreuses entreprises chinoises ont annoncé à leurs employés qu’ils recevraient des subventions s’ils achetaient des smartphones Huawei pour aider l’entreprise. La plupart subventionnent 10% à 20% du prix d’achat, certains couvrant même le montant total », informe le journal spécialiste des affaires économiques.

Ces représailles interviennent au moment où la directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou, a été arrêtée le 1er décembre à Vancouver par les autorités canadiennes, à la demande des États-Unis. Meng, fille du fondateur de Huawei, Ren Zhengfei, est soupçonnée selon asia.nikkei d’avoir induit en erreur des institutions financières concernant des transactions en Iran, violant les sanctions imposées par les États-Unis.

Par ailleurs, les conseils du Parti communiste ont encouragé le soutien des entreprises à Huawei. Toujours du côté des entreprises, Shenzhen Yidaheng Technology a déclaré qu’elle condamnerait le personnel qui achète un iPhone à un montant équivalent à celui de son appareil, alors que d’autres sociétés menacent de retenir des bonus.

Pour information, les consommateurs chinois boycottent souvent les entreprises de pays dont les relations avec Pékin se sont dégradées. Par exemple, des magasins appartenant à des sociétés japonaises ont été détruits en 2012 lors de manifestations sur les îles Senkaku, revendiquées par Pékin et appelées les Diaoyu.

 

 

Crédits: asia.nikkei.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *