Petite théorie facile sur le mensonge (fen ou meew)

« Est-il vrai que « fen » (mensonge) vient du français « feinte » ? » me demande un ami. Nous avons alors lancer l’algorithme des #TF et voilà le rendu 😀

1. Pourquoi, en walaf, le mensonge est assimilé au « lait » ? = meew

2. « kacc » est aussi utiliser comme synonyme (diw, defay kacc rek). Il y’a une légère différence entre les deux.

3. « fen » pourrait venir du pël « fendi » (lait caillé). Exemple : diw fen na = woyal na ba mu woy. Il y’a d’ailleurs des variantes de « meew », selon qu’il est vraiment « far » ou «xormbet » 😂

4. Pour rester toujours dans le lait, selon les communautés, « kacc » peut faire référence soit au pël « keccam » (le lait qu’on vient de traitre) ou au « soowu kacc ».

5. « kecce », en pël, est synonyme de « waxi picc »

6. « Kacc » n’est donc pas un mensonge, mais plutôt « wax bu amul bopp, amul geen ». (une parole sans tête ni queue)

7. « fen » est aussi synonyme de « rien », de l’inexistant.

donc « fen » n’est pas un emprunt du français (feinte) mais un mot bien de nos communautés.

Bien évidemment les #TF ne sont que des « kacc », amul bopp amul geen 😂

 

 

Crédits: guinee-gourmande.com

Share

Auteur et Critique d'Art, Umar Sall est une figure connue du milieu culturel dakarois. Il s'intéresse à la richesse des langues traditionnelles. D'origine Pular, qu'il parle couramment, il a aussi une maitrise bluffante du walaf (À l'ecrit comme à l'orale). Umar Sall a une parfaite connaissance du fait culturel. Dés lors, ses analyses et ses reflexions sont pour le moins attendues. Retrouvez- les sur Kirinapost. À lire : Les Coquillages de la mort" Editions Broché – 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.