Makhtar Diop à l’AFRICA CEO FORUM pour mettre en avant le rôle du secteur privé face aux crises

L’Afrique a besoin d’un secteur privé fort. C’est un impératif aujourd’hui face aux multiples crises. Ce thème, annonce un communiqué, sera au coeur du plaidoyer de Makhtar Diop Directeur Général d’IFC à l’AFRICA CEO FORUM, qui s’ouvre ce lundi, 13 juin à Abidjan à l’hôtel Ivoire. IFC co-organise l’AFRICA CEO FORUM depuis 2018.

À peine sort-on du Covid que l’Afrique doit faire face à d’autres crises. Parmi elles, la situation en Ukraine et ses conséquences sur l’économie mondiale et celle du continent. Elle préoccupe et interpelle notamment sur la nécessité de trouver les voies et moyens afin que l’Afrique produise ses propres biens et soit moins dépendante de l’extérieur. L’AFRICA CEO FORUM qui se tient les 13 et 14 juin prochains dans la capitale ivoirienne donnera  l’occasion aux dirigeants du monde de se pencher sur la question. Présent à Abidjan, Makhtar Diop Directeur Général d’IFC fera une communication dans ce sens.

« Alors que la reprise post-COVID-19 en Afrique se heurte à de nouveaux chocs extérieurs, notamment la guerre en Ukraine et ses répercussions sur l’activité économique et les chaînes d’approvisionnement, M. Diop discutera avec des chefs d’État et de dirigeants d’entreprise de la manière dont le secteur privé peut produire des biens, fournir des services et créer des emplois au profit des populations à travers le continent » renseigne le communiqué de IFC.

Makhtar Diop entend « témoigner » de l’engagement d’IFC en faveur d’une croissance durable et tirée par le secteur privé en Afrique. À cet effet, plusieurs membres de l’équipe de direction d’IFC – dont les vice-présidents pour l’Afrique, pour l’Économie et le développement du secteur privé, pour les Solutions transversales et pour la Trésorerie – prendront part à des sessions de premier plan lors du forum.

Face aux multiples crises, favoriser l’emergence de véritables champions sur le continent est un impératif. La formidable ingéniosité du secteur privé africain pendant la crise du Covid, dans la confection de masques, dans la fabrication de gels hydroalcooliques, entre autres, sont illustratives du potentiel qui ne demande qu’à être soutenue. Les crises alimentaires récurrentes, les crises sécuritaires et climatiques qui frappent le continent sont à loger à la même enseigne: un secteur privé dynamique, l’éclosion de grands champions, sera un atout de taille dans cette quête. Un panel présidentiel, selon le communiqué, mettra d’ailleurs en avant les solutions portées par le secteur privé pour aider l’Afrique dans ce sens.

Fondé en 2012, par le groupe Jeune Afrique, l’AFRICA CEO FORUM réunit chaque année CEOs et actionnaires des plus grandes entreprises africaines, investisseurs internationaux, dirigeants de multinationales, chefs d’Etat, ministres, et représentants des principales institutions financières actives sur le continent.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.