L’homme de l’année Xalima-Kirinapost est : Ablaye Dione le chef de village de Ndengler.

Le choix des rédactions de Xalima et Kirinapost a sonné comme une évidence. Le Jaraf de Ndengler a raflé la mise presque sans opposition.

Ablaye Dione est sans doute le citoyen le moins connu des lauréats homme de l’année Xalima initié en 2008. Par ce choix, nous avons voulu célébrer la dignité, la bravoure, la constance et le leadership de ce paysan serere.

Tout part de l’attribution par l’Etat des terres du Sandock au groupe agro-alimentaire SEDIMA. Ndengler dans le Sandock, faisant partie des terres en question, s’est mobilisé pour défendre son terroir. À la tête de ce combat un vieux de 80 ans. Ablaye Dione. Il a su faire face aux manœuvres de SEDIMA et de son patron Babacar Ngom. Par un discours clair, posé, lucide et une attitude d’une responsabilité extrême, il a rappelé que les paysans ne recherchaient ni la gloire ni la richesse à outrance.

Ils ne revendiquaient ni plus ni moins que des terres ancestrales gardiennes de leurs traditions et de leurs coutumes. Les tentatives de règlement par l’amiable, les menaces, Ablaye Dione a résisté à tout cela. Sa détermination a ému le Sénégal. L’impact de son combat sur les consciences est réel. Ablaye Dione n’a pas tergiversé, reculé et n’a pas utilisé sa notoriété naissante pour des privilèges. Il n’a pensé qu’à son pays. Le Jaraf de Ndengler a remis au premier plan la question de la spoliation foncière au Sénégal et nous a surtout interpellé sur notre patriotisme.

SEDIMA a bien acquis 224 hectares de terres (au prix dérisoire de 10 francs CFA le m2) dans la commune de Sindia. C’est légal, mais immoral, inique et sauvage.  Le constatant, les populations se sont naturellement senties solidaires du combat d’Ablaye Dione. Un combat qui a en partie porté ses fruits puisque, SEDIMA qui se préparait à prendre possessions des terres a reculé. Les paysans ont pu cultiver leurs champs et récolter leurs céréales comme les années précédentes.
Le formidable photographe Boubacar Touré Mandémory a magnifiquement bien illustré ces différents temps. Ces photos du vieux Ablaye Dione portant un sac de céréales fraichement récoltées sont pleines d’émotions et de leçons. D’abord, à tous ces jeunes désespérés qui prennent les mers, le vieux Ablaye Dione a l’air de dire : croyez en votre pays. Battez-vous ici pour que les choses changent. Ne soyez pas otage d’hommes politiques. Ensuite il a l’air de nous inviter au travail . On ne travaille pas pour être millionnaire. On travaille pour sauvegarder sa dignité.

Initié depuis 2008, cet exercice de la rédaction de Xalima vise à mettre en évidence un Personnage dont l’activité aura eu durant l’année un impact considérable sur le Sénégal d’aujourd’hui et de demain.

Le lauréat peut être un politique, un musicien, un écrivain, un universitaire ou tout juste un citoyen que les circonstances de la vie ont amené à marquer considérablement l’esprit des sénégalais et la marche du pays. Pour cette année, le nom de Professeur Seydi, lauréat en 2014, est revenu parce qu’aussi sans lui, le Sénégal n’aurait pas eu une gestion aussi impressionnante de la crise Covid,  mais Ablaye Dione a marqué les esprits de façon plus durable et plus spectaculaire surtout face aux puissants. L’action d’Ablaye Dione est la voie que les citoyens doivent suivre pour transformer leur pays.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.