La cathédrale de Saint-Louis reprend du service

La cathédrale de Saint-Louis est la plus ancienne église d’Afrique de l’ouest. C’est en 1827 que la première pierre du bâtiment bénie pierre qui a été bénie par l’abbé Girardon préfet apostolique fût posée par le Baron Roger, exactement le 11 Février 1827. Patrimoine mondiale de l’#UNESCO, depuis 2000 la cathédrale va célébré ce soir sa première messe de Noël après les travaux de restauration.

La cathédrale de Saint-Louis reprend du service, Information Afrique Kirinapost

La Cathédrale vieille de 200 ans a refait peau neuve. ©Thierno Dicko

Les fidèles chrétiens de Saint-Louis doivent être ravis de retrouver leur église.13 mois après le début des travaux de rénovation, elle a réouvert ses portes à l’occasion de la messe de Noël. Sa réfection a mobilisé des fonds estimés à plus d’un Milliard de FCFA financés par l’Agence Française de Développement (AFD). Les travaux ont été confiés à Eiffage.

L’édifice religieux, dans le quartier Sud et faisant face à la gouvernance, a été ouverte aux fidèles pour la première fois, puis consacrée, le 4 novembre 1828, grâce à la mère Anne-Marie Javouhey fondatrice de l’ordre des Sœurs de Saint-Joseph de Cluny, qui à son arrivée sur l’île de Saint-Louis, en 1822, a réclamé la construction d’une véritable église. Elle sera soutenue par les autorités administratives.

La cathédrale de Saint-Louis reprend du service, Information Afrique Kirinapost

L’intérieur de l’église réhabilitée. ©Thierno Dicko

Pour le père Jean-Louis Coly, curé de la cathédrale la réhabilitation de cette cathédrale est venue au bon moment.

« C’est un véritable un ouf de soulagement. La réhabilitation était une nécessité et une épine de moins sous le pied. Vous ne pouvez pas comprendre l’état de délabrement dans lequel se trouvait l’édifice religieux » a confié le curé au correspondant de africa-la-croix.com.

La cathédrale de Saint-Louis reprend du service, Information Afrique Kirinapost

Messe de Noël 2019-Les fidèles sont ravis de retrouver leur église.©Thierno Dicko

Pendant plus de 13 mois donc, ingénieurs et ouvriers ont travaillé avec minutie afin de préserver l’authenticité du bâtiment. La bâtisse, première du genre en Afrique de l’ouest, construite en briques dont certaines sont venues de Bordeaux, gardera toute son originalité en raison de son statut de patrimoine mondial de l’Unesco. De plus, l’église se trouvant sur une île, les précautions liées à la proximité avec l’eau ont été observées assure Mamadou Bamba Faye, ingénieur en charge des travaux.

 

©Thierno Dicko

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.