Dans la légende « Cheikh Anta Diop » du Super Diamono

Cheikh Anta Diop est un des plus puissants albums du Super Diamono. Retour sur ce disque qui a contribué à inscrire Le Diamono et Omar Pène dans la légende.

 

La rencontre avec Gilles Lallement..

En 1984, durant les enregistrements des cassettes Souf et Jeanne d’Arc à Paris, le Super Diamono fait la connaissance du producteur Français Gilles Lallement…

À cette époque, Lallement possédait une célèbre discothèque de la place à Paris du nom de Phil’One. Le Phil’One, dans les années 1980, fut la place phare en termes de promotion de la Musique Africaine qui commençait à s’imposer progressivement en France

À cet effet, beaucoup d’artistes y joueront régulièrement comme Pépé Kalle, Youssou Ndour, Kassav’ , Touré Kunda et tant d’autres.

Séduit par la qualité musicale du Diamono, Lallement leur propose de produire un album entièrement enregistré dans sa boîte. C’est ainsi que Mam’ Live verra le jour en 1984 avec 5 superbes chansons dont 2 tirées des cassettes Souf (Dou Wey) et Jeanne d’Arc (Ngem) et 3 inédites (Reewu Taax, Yoon Wi et Mam’)

Cet album est un masterpiece de par la qualité des arrangements signés par Abdou Mbacké, Bob Sène et Lamine Faye et par la clarté de la sublime voix d’Omar Pène avec Baye Diagne aux chœurs.

Le tube Soweto

Deux ans après, le Super Diamono retournera au Phil’One pour y enregistrer un autre album national qui fera partie des meilleurs du groupe et qui figure sur mon top 10 Super Diamono: Pastêf avec le titre éponyme qui a une touche afro-cubaine signée Abdou Mbacké, les formidables Sama Yaye Demna Ndar et Ceedo de Moussa Ngom qui sont des reprises que Moussa avait eues à interpréter avec le Guelewar Band (Sama Yaye Demna Ndar) et le Guelewar Band II (Ceddo), l’excellent Domou Gaïndé Ndiaye (avec ce formidable solo d’Abdou Mbacké et le solo de génie signé Lamine Faye) et les 2 belles chansons Yienne et Demb de Mamadou Lamine Maïga.

En 1987, avec le label Feel One Communications de Lallement, sortira l’excellent People dont une autre mémorable version Live de Mam’ (enregistrée en Juillet 1986 au Phil’One) où Lemzo se donnera tout simplement à cœur joie en y fournissant un solo digne d’un BB King. Le morceau Soweto deviendra tube de l’été à Paris en Juillet 1987.

1987 marque aussi le départ de 2 grands musiciens du groupe : Moussa Ngom (ce départ réduit la section vocale du Super Diamono à un duo) et Abdou Mbacké qui sera remplacé par Moustapha Faye , jeune frère à Lamine Faye.

Moustapha Faye, en plus d’être claviste, fut un formidable batteur. Il eut à participer sur les cassettes Mame Diarra Bousso, Coumba Ndiaye (contenant le classique Ndamelo) et Yamadouleen du Baobab de Dakar.

Studio Davout de Paris

En 1988, toujours avec Lallement comme producteur, le groupe retourne à Paris avec 8 morceaux dans la cannette. Ils déposeront leurs quartiers au prestigieux Studio Davout de Paris.

Le Studio Davout de Paris fut créé en 1965 par Yves Chamberland et Claude Ermelin sous les cendres du cinéma « Le Davout » créé en 1946.

Beaucoup de grands noms de la Musique à savoir Nina Simone, Art Blakey, Serge Gainsbourg, France Gall, etc… y enregistreront de mémorables albums.

Pour cette occasion, Lallement fera appel à la crème de la scène Française comme Patricia Leguen qui est l’ingénieur du son attitrée du groupe Kassav’, Hervé Martin, Pascal Garnon et Jean Loup Morette qui assureront tous la prise de son.

L’album Cheikh Anta Diop est composé de 8 titres que sont:

– Diaraf (Jaraaf): écrite par Omar Pène et conçue musicalement par Lappa Diagne, ce morceau rend hommage à l’équipe du Jaraaf de Dakar dont Omar Pène est un fervent supporter depuis fort longtemps;

– Krumah: avec Omar Pène aux paroles et Lamine Faye à la musique, ce morceau, sous une dose reggae, rend hommage à la vision de Kwame Nkrumah, 1er président du Ghana. Omar Pène formule le désir de Krumah de voir une Afrique unie. Il évoque aussi le triste sort réservé à Thomas Sankara, Nelson Mandela, Steven Biko et Amilcar Cabral. Il termine par des conseils aux dirigeants Africains qui doivent s’entendre et unir leurs forces pour un meilleur devenir du continent Africain;

– Soul (Á mon ami) : avec Omar Pène aux paroles et Lamine Faye à la musique, cette chanson a un ton nostalgique. En effet, Pène se remémore des moments passés avec ses amis d’enfance.

– Bene (Tous égaux): avec Mamadou Lamine Maïga aux paroles et Lamine Faye à la musique, Bene nous invite à une introspection. En effet, il est écrit que chacun d’entre nous accédera à une certaine forme de pouvoir. Cependant, il est important de penser aux plus démunis car à la fin nous sommes tous égaux devant Dieu;

– La Mouche: avec Omar Pène aux paroles et Bob Sène à la musique, ce morceau dénonce le caractère hypocrite de l’humanité. En effet, de nos jours, les gens s’allient avec les plus nantis afin de satisfaire leurs besoins matériels et dès que ces nantis traversent des difficultés, ils les abandonnent sur le champ;

– Goune (L’enfant): avec Omar Pène aux paroles et Lamine Faye à la musique, ce morceau invite les parents à transmettre le savoir à leur progéniture, à leur expliquer la vie, à leur armer de moyens pour pouvoir affronter l’existence;

– Dou Degne (Pour l’éternité): avec Mamadou Lamine Maïga aux paroles et Lamine Faye à la musique, cette chanson nous appelle à être tolérants, à s’entendre entre humains et à mieix se comprendre;

– Cheikh Anta Diop: avec Omar Pène aux paroles et Lamine Faye à la musique, cette mélancolique chanson est un signe de reconnaissance envers le grand savant que fut Cheikh Anta Diop (par ailleurs l’album lui sera dédié). Aussi, Omar Pène qui fut un ami personnel à Cheikh évoque avec émotion le rôle important qu’il a joué dans la promotion et la reconnaissance de notre histoire Africaine.

Le public accueille favorablement l’album

La particularité de ce LP réside dans le fait que Lamine Faye a apporté une touche soilde sur cet album. De par son génie, l’on y retrouve du Reggae, du Rock, du Mbalax le tout en l’espace de 8 morceaux.

Cheikh Anta Diop sortira en 1988 sous vinyle sur Celluloid. Syllart Productions possédera la licence pour la cassette (vous vous souviendrez sûrement de cette fameuse cassette jaune). Les fans du Super Diamono et mélomanes en général accueilleront favorablement l’album.

Une tournée de promotion en Europe s’en suivra et 2 clips seront diffusés à l’ORTS: Diaraf (Jaraaf) et Soul (tourné durant une émission en Allemagne).

Voilà c’est tout pour aujourd’hui. Rendez-vous pris pour le Samedi Prochain pour un autre vinyle musical.

Share

One Comment

  1. Abdel Kamis Reply

    Cheikh Anta Diop est à ce jour considéré comme l’album le plus abouti du Super Diamono par les amateurs de la musique bien faite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.