UN CRUSTACÉ N’EST PAS UN CÉTACÉ

LA POLITIQUE SE MESURE À LA « BRISE D’AQUARIUM »

« KUMBA GICCEL SUDDAAMA POBBANEE YERO HODDANNDU »/KUMBA « SARDINELLE D’EAU DOUCE » A CONVOLÉ EN JUSTES NOCES, APPLAUDISSEZ POUR YERO POISSON CHAT. (Dixit Baaba Maal, qualifiant une autre mutation mentale).

Le quotidien poursuit l’observateur qui enquête sur ce que le soleil fait briller sur la plage…

La mer est houleuse… les vagues alternent… pendant que les pêcheurs embarquent l’ensemble de leurs outils… entre filets, hameçons, flotteurs, gants, eau douce, gilets, bâtons, GPS, appâts, thé, café, sucre, sel, pain, gerte caaf, l’ancre… sans oublier le saafara et le teere maam… warga, réchaud à gaz, barada ak kaass… pour s’exécuter aux « normaux. » La norme étant la norme… advienne que pourra…

… tous prennent le large à 3h du matin pour défier les fonds marins… et ramener à la berge, à 2h (14h) le précieux poisson prisé des villageois, qui accourent à leur arrivée, poussant leurs barques posées sur les billes de palmiers, en chantant en chœur une sorte de prière; afin de hisser le looco sur le sable fin, loin des vagues qu’il défiait à l’instant.

Tous les amateurs de crustacés arrivent avec leurs paniers pour marchander toutes les races de poisson, que les filets font remonter à la surface de l’eau… la sur plage des têtes de petits requins ayant perdu leurs ailerons, des écailles dispersées, tout le long de plage, finissent par briller sous l’éclat d’un soleil aux rayons obliques…

Et, puis tout d’un coup on se rappelle de l’histoire de ce vieil homme et la mer… qui combattit toute la nuit sous la furie des vagues pour ramener cette grosse chose au bout de son filet…

Finalement, il va falloir certainement commencer à fouiller dans toutes les eaux pour retrouver ce mystérieux poisson amphibie… le monde politique change de faune… les animaux des contes (bukki, Leuk et les autres que les journaux satiriques, comme Le Politicien et le Cafard Libéré) utilisaient pour caractériser les politiciens… sont périmés. Il s’agit de plonger dans l’univers de Jules Vernes…pour mieux appréhender les nouvelles pratiques politiques…

Nous sommes désormais à « 20 000 lieues sous les mers ! »

NB : «… les POISSONS ont une QUEUE qui BAT DE LA DROITE VERS LA GAUCHE tandis que CELLE DES CÉTACÉS BAT DU HAUT VERS LE BAS. Ainsi, LE REQUIN est un POISSON tandis que le DAUPHIN est un CÉTACÉ. »

Excellent début d’année 2020… la mer est juste à l’ouest… et la poussière est suspendue à l’atmosphère depuis le « 32 décembre » !

À Papa Alioune Dieng qui m’a offert une photo-aquarium

©books.openedition.org

Share

Il écrit et ne s'arrete jamais d'écrire. Avec humour, philosophie, il raconte les lieux comme personne. Enseignant-Chercheur à UCAD, Abdarrahmane Ngaidé est un historien de formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *