Mon temps perdu …

Mon temps perdu …

Mon temps à user
mes courtes cultottes
néocoloniales
sur les bancs durs
de l’aliénation …

J’ai perdu mon temps
à lier le bois au bois …
J’ai perdu mon temps
à lire des grimoires
où je n’existe pas
J’ai perdu mon temps
à ne pas Être !

J’ai rencontré
et embrassé
des milliers de visages
Livres Ouverts
à hauteur du Ciel !

J’ai appris à écouter
le vent et chanter
avec les oiseaux
de solitude …

©: lesoir.be

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *