Lucky Dube ou l’autre légende du reggae africain

Assassiné le 18 octobre 2007 à l’âge de 43 ans, Lucky Dube est l’autre légende du reggae africain avec Alpha Blondy. Il est né le 3 août 1964 en Afrique du Sud. Lucky Dube est une grande pointure de la musique sud-africaine, une figure emblématique du reggae.

13 ans après son assassinat, Lucky Dube est toujours présent dans les esprits et continue d’inspirer les plus jeunes. Dube garda l’esprit rebelle du reggae jamaïcain en la réadaptant au contexte sud-africain afin de dénoncer la ségrégation et l’apartheid qui sévissaient dans son pays. Il fut un artiste engagé profondément attaché au respect de la vraie justice, de la liberté et des droits de l’homme. Ouvert et homme de dialogue, il s’est toujours montré généreux et fier de ses racines.

Lucky Dube croyait en l’unicité de Dieu, ne fumait pas et ne touchait pas à l’alcool. Il respectait les points de vue et la culture de chacun.

Il disait toujours : « Si être rasta, c’est seulement d’avoir des dreadlocks et fumer de la ganja alors je ne suis pas rasta. Je suis rasta, si être rasta c’est avant tout une conviction, une façon « saine » d’être. »

Du point de vue musical, Dube mélangeait à merveille les sonorités sud-africaines au reggae. Voix haut-perchée et entrainante, il a sorti plusieurs albums. De Rastas Never Die en 1984 au dernier album Respect sorti en 2006 en passant par Prisoner (1989), House of Exile en 1991 ou encore Victims en 1993, le sud-africain est l’auteur de grands succès. Il est l’un de ceux qui ont ouvert la voie du reggae à de nombreux africains.

The legend lives on… Weren’t you the one who said: « nobody can’t stop reggae cause reggae is strong ». Yes Lucky, reggae is still here and will always be there. Your music will never die…

Les légendes ne meurent jamais !

RIP l’artiste !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *