LE MOT NEGRE (CHAMOISEAU)

Patrick Chamoiseau • Il fait partie des écrivains majeurs de la Caraïbe.  Ses travaux portent sur la langue créole, les afro-descendants, et sur la Négritude. Prix Goncourt en 1992 avec son livre Texaco, Chamoiseau  est dans la lignée des Senghor, Césaire, Fanon ou encore Glissant. En mai 2017, il publie Frères Migrants, où il prend la défense des gens qui quittent leur pays à bords de bateaux de fortunes fuyant la misère. Il nous parle ici du mot nègre en deux points

1- Le mot « nègre » contient une double charge. Une charge d’insulte et de négation humaine surgie de la Traite, de l’esclavage, du système des plantations. Une charge posistive insufflée par la Négritude et les grandes résistances qui firent du crachat un combustible.

2 – Quand Césaire et Fanon l’emploient, c’est un étendard d’affirmation de soi et d’inscription dans une résistance historique . Quand Zemmour ou son engeance l’utilisent, c’est la charge négative et la vaste insulte qui se voient signifiées.

Source: Institut du Tout-Monde

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *