LA CEDEAO EST EN TRAIN DE REGIONALISER LA CRISE MALIENNE

C’est une erreur d’amplifier la crise à la sous-région…La CEDEAO est en  train de prendre des sanctions contre le Mali en fermant toutes les frontières des pays de la CEDEAO. Les ministres des finances des mêmes pays cités ont ordonné aux établissements financiers et autres acteurs financiers  de suspendre toute relation économique en direction du territoire Malien. Les conséquences de ces mesures vont impacter l’économie intérieure du Mali et créer la pénurie.

L’application de ces sanctions peut stimuler la sympathie des autres citoyens des autres pays de la sous-région.  Il est connu de tous que le Mali a structurellement souffert de sa gouvernance. La survenue du coup d’Etat n’était pas souhaitable ni préférable à une entente en interne sur les destinées du pays.  Mais aujourd’hui l’heure n’est pas à la déstabilisation de tout un pays au prétexte de sanctionner tous les Maliens ou de viser à affaiblir les putschistes. De toute manière peu importe l’objectif recherché c’est le Mali qui va en souffrir.

Les citoyens des pays de la CEDEAO sont observateurs de ce qui se passe au grand Mali. Certains sont secoués par des questions préélectorales. Par conséquent ce n’est pas dans les couches populaires de ces pays gangrénés par des positionnements électoralistes que l’on risque de trouver des citoyens qui condamneraient la tournure qu’ont pris les manifestations au Mali.

Il serait donc plus  logique et pour le bien de tous de chercher d’autres moyens de régler cette crise malienne que de prétendre sans détour à des sanctions qui risquent de créer des poches de sympathie nationale que la CEDEAO ne pourra, elle-même, pas contrôler.

Share

Pascal Oudiane est un sociologue spécialiste du développement. Ses travaux portent essentiellement sur l’analyse du fait économique en Afrique. Il est l'auteur de l'ouvrage: "Comprendre les investissements au Sénégal (Harmattan) dans lequel il interroge le rapport à l'investissement des Sénégalais. Comment le sénégalais utilise son argent ? Quelles sont ses motivations d'achats ? Quels impacts ont ses choix dans le développement du pays. Autant de questions auxquelles l'auteur analyse. Dans la continuité de ses travaux Dr Oudiane chronique sur kirinapost et apporte ses éclairages sur l'actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *