GUERRE DES TAXES ENTRE LA FRANCE ET LES USA

Les relations entre les Etats-Unis et la France ne sont pas au beau fixe. Suite à l’instauration en France d’une taxe sur les géants américains du numérique, Washington entend riposter en taxant les produits français. Ce mardi un signe d’apaisement a été noté à Londres au sommet de l’OTAN où Macron et Trump se sont retrouvés.

En juillet dernier, une enquête ouverte par le représentant américain au Commerce (USTR) concluait que la législation française dite « GAFA » (Google, Apple, Facebook et Amazon) portait préjudice aux entreprises américaines. La riposte de Washington était attendue et vient de tomber. L’Amérique va imposer des droits de douane additionnels, pouvant aller jusqu’à 100 %, sur l’équivalent de 2,4 Milliards de dollars de produits français.

Parmi les produits visés, les yaourts, les produits cosmétiques mais aussi les fromages dont le réputé Roquefort. Seul le vin traditionnel semble pour l’heure épargner comme le souligne le Huffington Post. Rappelons que le vin est toutefois déjà sous le coup de représailles américaines dans un autre litige commercial sur des subventions européennes à Airbus.

Bruno Le Maire le ministre  français de l’Economie a qualifié « d’inacceptables » les menaces de sanctions américaines.

« Le simple projet, qui pourrait s’appliquer d’ici 30 jours, de nouvelles sanctions contre la France, c’est inacceptable. Ce n’est pas le comportement que l’on attend des Etats-Unis vis-à-vis de l’un de ses principaux alliés, la France, et d’une manière générale l’Europe », a indiqué le responsable français interrogé sur Radio Classique.

Ces propos durs du ministre viennent s’ajouter à ceux du président français qui, en novembre avait qualifié l’OTAN de « mort cérébrale » en parlant de l’offensive Turque dans le nord-est de la Syrie.

Toutefois, ce mardi au cours d’une rencontre à Londres (sommet de l’OTAN), Donald Trump et Emmanuel Macron ont tenu un discours d’apaisement.

« Nous avons un différend mineur. Je pense que nous allons probablement pouvoir le surmonter » a déclaré le Chef de la Maison Blanche tandis que le Président français s’est montré optimiste pour « régler » la situation.

Pour information, l’administration Trump envisage par ailleurs d’ouvrir une enquête à l’encontre de l’Autriche, de l’Italie et la Turquie pour déterminer si leurs taxes menacent les entreprises américaines.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *