Fauci: « Un déconfinement trop rapide pourrait conduire à des souffrances évitables »

Anthony Stephen Fauci, figure de proue de l’équipe scientifique en charge de la lutte contre le Covid-19 aux Etats a averti contre un déconfinement trop rapide. Pour l’immunologue une telle décision pourrait entraîner “des souffrances et des morts inutiles” et avoir des conséquences “vraiment graves ».

 

Invité par le Sénat américain a donné son avis sur un possible déconfinement du pays, Anthony Fauci a été très prudent quant à une réouverture. Fauci prend ainsi le contre pied du Président Trump qui souhaite la relance de l’activité économique.

« Je pense que nous allons dans la bonne direction, mais la bonne direction ne signifie en aucun cas que nous avons un contrôle total de cette épidémie. Nous ne savons pas tout sur ce virus. Je suis très prudent et, je l’espère, humble en sachant que je ne sais pas tout sur cette maladie, et c’est pourquoi je suis très réservé dans mes prédictions générales » a dit l’ immunologue aux sénateurs lors d’une audition en visioconférence.

Le Dr Fauci  pense que les Etats-Unis peuvent connaitre une seconde vague ou une résurgence si les villes rouvrent aujourd’hui, surtout qu’il n’y a ni traitement efficace à 100% ni vaccin. Prenant exemple sur la proposition de réouverture des écoles, le scientifique a soutenu qu’elle serait précipitée.

“Nous devrions vraiment faire très attention, particulièrement avec les enfants, car plus on en apprend sur le virus, plus on découvre des choses que nous n’avions pas vues dans les études réalisées en Chine ou en Europe » a t-il plaidé.

Toujours face aux sénateurs, Fauci a révélé que le nombre de décès causés par le coronavirus aux États-Unis est probablement plus élevé que les 85 000 décès signalés à ce jour. Selon lui, face à ces nombreuses équations, il fallait être prudent et travailler dans le sens de mieux maitriser ce Covid-19.

« Si certaines zones, états ou autres, outrepassent les directives et se ré-ouvrent prématurément sans avoir la capacité de réagir de manière efficace et efficiente, je crains que nous ne commencions à voir de petits pics qui pourraient se transformer en épidémies et causer des souffrances et des décès qui pourraient être évités , ainsi que des dommages économiques supplémentaires. J’ai été très clair dans mon message  il vaut mieux essayer, dans la mesure du possible, de suivre les lignes directrices, qui ont été très bien pensées et très bien définies »a souligné l’expérimenté immunologue  directeur de l’Institut national des allergies et maladies infectieuses depuis 1984.

Les États-Unis pourraient effectuer jusqu’à 50 millions de tests par mois d’ici septembre. C’est-à dire 2 à 3 millions de tests par jour qui, selon les experts, sont nécessaires pour s’assurer que les personnes qui retournent au travail ne sont pas infectées. Par ailleurs, le pays aurait besoin de multiplier par 5 voire 10 leur capacité de traçage des contacts d’ici l’automne pour identifier tous les contacts connus d’une personne dont le test de dépistage du virus s’est révélé positif afin de prévenir une épidémie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *